>
>

Paris Illumine Paris ! des champs-élysées a Notre Dame, Paris brille plus fort 
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Paris Illumine Paris : les associations de commerçants se mobilisent pour illuminer la Ville !

A partir du 28 novembre, ce sont quelques 125 rues et places qui vont se parer de
lumières de fêtes grâce au travail des associations de commerçants avec le soutien
de la Mairie de Paris.
Paris Illumine Paris est une campagne modèle de mise en lumières mariant création,
technologie et maîtrise de l’énergie grâce au recours quasi systématique aux
ampoules Leds, des ampoules basses consommations qui permettent de réduire la
consommation d’énergie en moyenne de 50% (et même jusqu’à 75% dans certains
quartiers) par rapport aux illuminations traditionnelles.
Ce dispositif de mise en lumières des quartiers de la capitale connaît un succès
grandissant grâce à la participation active des associations de commerçants, des
concepteurs et des professionnels de la lumière, soutenus également par l’Office du
Tourisme et des Congrès de Paris, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris,
ou le Comité Régional du Tourisme Paris Ile de France et l’ADEME.
Lyne Cohen-Solal, adjointe chargée du commerce, de l’artisanat, des professions
indépendantes et des métiers d’art, assistera, en présence de Rachida Dati, maire du
7ème arrondissement, au lancement des illuminations 207 boulevard Saint Germain
vendredi 28 novembre à 19h.

[ view entry ] ( 877 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1083 )
DEUX SOIREES ET DEUX LIEUX EXCEPTIONNELS AU PROFIT DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA 
29 NOVEMBRE 2008 DEUX LIEUX MAGIQUES POUR FAIRE LA FETE POUR UNE BONNE CAUSE









[ view entry ] ( 969 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1122 )
RENT A ROMANTIC FLAT IN LE MARAIS FOR YOUR CHRISTMAS SHOPPING ! 


Parismarais.com offers you a small selection of upscale flats, always in beautiful historic buildings, always with the highest quality standards, always in or bordering Le Marais district. The flats are so centrally located you will almost never need to hire a cab or take the metro, as most of Paris' famous sites and places of interest are within walking distance!

Once you send us your request, if the flat, or flats, you desire are available, we'll send you the rental conditions and the rental agreement between you and the private owner or agency. Your reservation will be confirmed only when you have agreed to their conditions. Once you return your rental agreement, you’ll receive all the information and directions you need to get to your home away from home. Bargains now from 500 per week!

FROM 20 NOV TO 20 DEC
EXCEPTIONNAL DISCOUNTS FOR YOU TO ENJOY
THE BEST X-MAS SHOPPING AT THE BEST PRICE

PAY 3 NIGHTS AND STAY 4
PAY 5 NIGHTS AND STAY ONE WEEK

FABULOUS 4 STAR STANDARDS STUDIOS FROM 100 € per night


check our selection :http://www.parismarais.com/rent-a-flat.htm





[ view entry ] ( 1027 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 1252 )
VENEZ CROQUER LES AUTRES AU CŒUR DU MARAIS A LA BIBLIOTHEQUE HISTORIQUE 

Depuis 2006, des dessinateurs de presse du monde entier se sont
réunis autour du projet de la Fondation « Cartooning for Peace », sur une
idée de Plantu, soutenue par Kofi Annan.
Leur objectif est d’utiliser le dessin de presse humoristique et la caricature pour oeuvrer à la paix, en fustigeant toutes les intolérances et en construisant un pont entre les peuples avec la seule arme du crayon.
Dans le cadre de l’exposition organisée par la bibliothèque Forney et présentée à la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, 28 dessinateurs sont réunis pendant trois mois : riche de nombreux originaux, d’esquisses, d’inédits et de films sur la création
des dessins de presse, cette exposition donnera également lieu à des séances de signatures, des débats et des rencontres avec les caricaturistes exposés.
Cette exposition intitulée « permis de croquer » montre, à travers un tour du monde du dessin de presse et de la caricature, que ces moyens d’expression libre et de communication immédiate, sans barrière linguistique, sont un
formidable outil au service de la tolérance et de la compréhension
mutuelle entre les hommes.

Permis de croquer
U N T O U R D U M O N D E D U D E S S I N D E P R E S S E


EXPOSITION PRÉSENTÉE À LA BIBLIOTHÈQUE HISTORIQUE DE LA VILLE DE PARIS
6 décembre 2008 - 8 mars 2009
EXPOSITION ORGANISÉE PAR LA BIBLIOTHÈQUE FORNEY

Commissaires de l’exposition :
Frédéric Casiot, conservateur général de la bibliothèque Forney et Plantu.




[ view entry ] ( 896 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1016 )
L' AFRIQUE EN NOUVELLE CUISINE / LE PALANKA OUVRE SES PORTES DANS LE MARAIS 


Situé au 15 rue des Lombards dans le 4ème arrondissement de Paris, Le Palanka s’invite
entre l’Afrique et les Caraïbes pour vous offrir une cuisine africaine nouvelle ! Au menu :
produits frais et petits plats mijotés avec des épices qui vous laisseront un souvenir
gustatif des plus surprenants…
Les plats se dégustent avec de délicieux cocktails de fruits exotiques (bissap, gingembre…),
de vins sélection coup de coeur qui ne vous laisseront pas indifférent ou encore des
meilleurs rhums arrangés aux saveurs d’ailleurs.

Une rencontre de deux épicuriens

Le Palanka est la concrétisation d’un rêve cher à Emmanuel Mamadou Koladé, haut
responsable dans l’industrie des télécommunications. Il crée un restaurant afro-caribéen
porteur d’un authentique message gastronomique. Un concept original auquel s’est
associé un véritable magicien des saveurs exotiques, Christian Abégan, qui signe une
carte somptueuse et différente pour une cuisine originale aux épices douces et aux
parfums d’ailleurs !

Dans vos assiettes…

Véritable artiste de la gastronomie, Christian Abégan décline dans vos assiettes une
combinaison de saveurs venues du continent africain. Diplômé de l’école cordon bleu,
ce chef hors pair revisite pour vous des siècles de recettes afro-caribéennes pour
réinventer une cuisine africaine faite d’une subtile combinaison de mets ancestraux et de
petits plats d’aujourd’hui : un pari savoureusement réussi !
Aussi dégusterez-vous au Palanka des plats jamais explorés ! « Sauté de boeuf aux
arachides du Mali », « Pintade grillée à la béninoise sauce moyo », « Poisson caribéen
à la noix de coco » ou encore « Sanglier au chocolat indigène »… Autant de recettes
qui appellent à une cuisine africaine nouvelle ! Les desserts ne sont pas en reste et
s’évertuent aussi à surprendre vos palais… Impossible d’y résister !
Dans vos verres…
Le rhum est à la fête avec une sélection de rhums arrangés, préparés dans le respect
de la tradition afro-caribéenne avec de vrais jus de fruits frais et naturels (bissap,
gingembre) servis pour votre plus grand rafraîchissement !
Quant aux bières exotiques, telles que la « Tusker » du Kenya ou encore la « Simba » de la
RDC, elles sauront elles aussi susciter la curiosité de vos papilles…

En salle… Une ambiance « Made in Palanka »

Clarisse Hieraix signe la décoration unique du restaurant en nous offrant un lieu emprunt d’un design exotique pensé différemment ! Ni tape à l’oeil classique ni clinquant traditionnel au Palanka le décor s’inscrit davantage dans la suggestion, dans la finesse, dans le raffinement.
Aux murs, des « tampons bois » traditionnellement utilisés pour l’impression des tissus.
Sculptés à la main, offrent de jolis motifs traditionnels qui, placés çà et là, habillent les murs d’une façon originale. A l’étage, deux luminaires qui, à la manière de garde-fou, invitent à découvrir l’architecture épurée du Palanka.
Partout dans le restaurant, des compositions de fleurs inédites dont l’harmonie des couleurs et des volumes s’ajoutent, par petites touches, au raffinement du lieu.
Un petit pont de verre laisse entrevoir la descente vers une pièce unique du restaurant…
Là, tout en-bas, s’offre avec surprise un Vieux Paris, serti de belles pierres offrant de beaux volumes qui vous entraînent dans l’intimité d’une alcôve reposante.
Enfin, clin d’oeil à l’Afrique, une pièce maîtresse du restaurant, un balafon, instrument de
percussion originaire d’Afrique occidentale, qui trône admirablement dans ce lieu inédit !

Et la musique, dans tout ça ?

Elle est omniprésente au Palanka qui propose des choix de musique très variés, reflet de la
richesse harmonique et rythmique de la musique afro-caribéenne.
Dans une ambiance intimiste, vous écouterez gospel, jazz mais aussi musique classique ou
bien découvrirez « en live » des talents issus de différents genres musicaux ou encore de
courants musicaux plus actuels.

Un espace de partage et de convivialité Les happenings du Palanka vous proposent tous les mois, à l’heure des sorties de bureaux des évènements autour de thèmes « Palankais ». Les « land art » du Palanka vous invitent à découvrir différents univers artistiques à travers des expositions et vernissages !

Des show-case viendront également satisfaire votre curiosité musicale… Vous découvrirez « en live » des talents issus de divers courants musicaux. Pour les personnes désireuses
d’entretenir leurs réseaux professionnels, les networkings du Palanka répondront présents.
Vous pourrez également vous détendre via Les « drinks » du Palanka pour des dégustations
de mignardises, de boissons exotiques et champagnes assortis. Enfin, grâce aux
ateliers culinaires organisés au Palanka, vous découvrirez les petits secrets culinaires de
notre grand chef Christian Abégan !


[ view entry ] ( 1048 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1066 )
DANSER POUR UNE BONNE CAUSE LE 30 NOVEMBRE 2008 AU SHOW CASE 
DIM 30 NOV 08
de 18h à 06h

Act Up Paris présente
PROTOCOLE CLUB / DANSER = VIVRE

A la veille du 1er décembre,
Act-Up Paris vous invite à faire la fête
au profit de la lutte contre le sida.

Enfin une bonne raison de poser votre lundi !!



12 heures - 12 djs

Elias, Tommy Marcus, Cléo, Ben Manson,
Cédric Esteban, Sébastien Triumph, Samy Jo,
Marc Ro/Ben, Michael Marx, David Judge,
Nicolas Nucci, Manue G

Live shows, surprises, performances ..

Au ShowCase, pont Alexandre III
Port des Champs-Elysées - Paris 8ème
Plus d infos sur paris-plaisir.com

[ view entry ] ( 988 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1139 )
NOVEMBER / THE MONTH OF PHOTOGRAPHY IN PARIS 

Luckily for photographers, videographers, collectors, aficionados and the like, the month of November in Paris celebrates the art of seeing and being seen as immortalized on a one-dimensional surface in black and white or color...during the bi-annual "Mois de la Photo."

In the late 1980s, I became interested in photography as art. My eye was not behind the lens, nor in front of the lens, but just one of those who got a thrill from the end product of the union between the eye and the object of the eye. Tad Beckman of Harvey Mudd College, Claremont, California, describes photography as art in this way: "There are three fundamental components of what we call art. First, is the artist; second, is the medium; and third, is the art work. All three, clearly, are interrelated. The fundamental idea, however, is that the artist produces an art work within a selected medium." He cites many of the photographers whose work you'll have a chance to see this month during the "Mois de la Photo" (read his entire article at www4.hmc.edu)

The 15th edition kicked off October 27th with more than 90 exhibitions, seminars, conferences and films at museums, galleries and other venues all over the city. American photographers have a rather impressive showing.

The Bibliothèque Nationale de France, site Richelieu is showing 320 photographs taken during the 1970s by American photographers (through January 25, 2009), such as Diane Arbus, Mary Ellen Mark, Gary Winogrand, Lewis Baltz and others you'll recognize if you're at all familiar with those behind the lens whose work marked an era.

"L'Art de Lee Miller" at the Jeu de Paume, site Concorde on until January 4, 2009, is well worth a detour. I saw these same beautiful images in San Francisco this past Summer in the showing at the San Francisco Museum of Modern Art (SFMOMA).

If you've never had the pleasure of visiting the Fondation Henri Cartier-Bresson, then now is a good opportunity to see his work along with the work of "Walker Evans, American Photographer" (on until December 21st).

Part of the celebration includes the annual "Paris Photo" Fair opening tomorrow (November 13-16) at the Carrousel du Louvre with about 100 international galleries and the "Salon de la Photo" also opening tomorrow (November 13-17) at the Parc des Expositions, sponsored by the SIPEC (Syndicat des entreprises de l'Image, de la Photo et de la Communication).

So, whether you prefer to have your eyes behind the camera lens or to be the object of the lens, or one of those who just gets a thrill from the end product of the union between the eye and the object of the eye...do not miss the "Mois de la Photo" in Paris and all it has to offer to heighten your visual sense.

FIRST PUBLISHED IN PARLERPARIS BY A. LEEDS

[ view entry ] ( 951 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1126 )
AMERICANS THANKS THE MARAIS CITIZENS FOR THEIR SUPPORT ! 

"I always so enjoy your newsletters and this one is stellar. Most of us here in the USA are ecstatic with the election results. When the final results came in, we were jumping and singing. We saw the reaction from around the world and it gives us hope for the future. Even with all the difficulties in the economy and the Iraq war, we feel like all things are possible. "

I wanted to thank you and all of the Marais for the support and enthusiasm.

Kind regards,

Sheli Woodruff
Humberston's Travel
4921 SW 76th Ave
Portland, OR 97225



[ view entry ] ( 926 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1107 )
FETE A L'AMERICAINE A LA MAIRIE DU TROISIEME, POUR FETER L'ELECTION DE BARACK OBAMA 


La nuit américaine organisée par le comité des fêtes de la mairie du 3e arrondissement a été un grand succès. Des 19 h Pierre Aidenbaum, maire du 3e prend la parole pour ouvrir une soirée qui se terminera à 5 heures du matin avec un breakfast à l'américaine.



A 20 h il nous confie" j ai le sentiment que cela va être un raz de marée pour Obama" ses prédictions étaient justes. Quelle belle victoire pour la démocratie et les idées progressistes que nous partageons, le monde entier sera meilleur avec une telle victoire, meme si le redressement des économies occidentales sera une tache de longue haleine... wait and see !





[ view entry ] ( 914 views )   |  permalink  |   ( 2.9 / 1064 )
A MESSAGE FROM AN AMERICAN IN PARIS ! we support him and his choice ! go out and vote ! 
As you know, this will be an historic election no matter the turnout. Whoever you vote for, it will make a profound difference for the future of our country and the world. But the question is, what kind of difference do you want to make.

If you vote for one candidate, he will follow in the same downward path we've been on for the last 8 years: A senseless, world damaging war with no end in site with thousands of soldiers dying and also bankrupting our country, one out of every 6 people either defaulting on their mortgages or losing their homes, an economic crisis that is close to the Great Depression, a high unemployment rate, sky high gas prices with no plans for alternative fuels, and a country that has lost the respect of the rest of the world.

If you vote for the other candidate, he has a clear, concise, plan of action to repair the damage that has eroded the fiber of our great nation and will lead us to a brighter and better future, while bringing class and integrity back to the White House. His strong leadership and vision will have people believe that the American dream is still attainable and if we all work hard and think smart, we can still make it happen.

So I ask the question again, What kind of difference do you want to make?

Even though I live in France and have no immediate plans to move back to the U.S., I will always be an American. I am proud to be one and I love my country and the remarkable life it provided me with before I moved here.

I usually choose things from my heart but I am definitely voting with my head and my smarts. I hope you choose the candidate that will make the urgent changes desperately needed and who will bring our country back to its glory as still the greatest nation in the world.

So go out and VOTE today!

Richard Nahem, editor of I prefer Paris, tour guide in le Marais

[ view entry ] ( 1259 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1093 )
VOTEZ POUR LES MEILLEURS RESTAURANTS DU MARAIS 
A défaut de pouvoir voter pour les elections americaines, vous pouvez voter toutefois pour les meilleures adresses de votre quartier... Boycottez les endroits branchés qui vous servent des frites surgelés Mc Cain, et préferez les restaurants gastronomiques à petits prix.. nous avons fait deja une tres stricte sélection pour ne pas dire épuration...

http://www.parismarais.com/f_selected-restaurants.htm

mais il reste d'autres bonnes adresses a découvrir ou redécouvrir, signalez les nous...
ecrivez à info @ parismarais.com

[ view entry ] ( 935 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1050 )
HOW ABOUT LEARNING FRENCH ON THE COTE D AZUR? 
Here is a recent article on the school published in the Boston Globe :

Stay for a month, learn French for a lifetime
 
VILLEFRANCHE-SUR-MER, France -- We are seated in a magnificent villa perched on a hillside on the French Riviera with a spectacular view of the Mediterranean in the distance. And we are terrified.
 
Some of us are expert at not showing fear. Others, like Susan, who works in London as the assistant to actress Hayley Mills, are a bit more transparent.
 
It is the first day of class at the Institut de Français in this gorgeous fishing port between Nice and Monaco. Most of us underestimated what it would be like to speak French, and only French, for eight hours a day, five days a week. And not just for one week. We've signed on for the school's month-long immersion course, considered one of the best in the world.
 
Despite the fear factor, the institute is so popular that some people book months in advance and return again and again. Queen Sonja of Norway, actresses Kathy Bates and Kate Capshaw, and assorted diplomats, ambassadors, and international CEOs are also alumni. Word has it everyone loved hairstylist Vidal Sassoon when he was here.
 
Some couples attend; some come with a parent. Some, like me, are second-generation students. My mother studied here 15 years ago.
 
In theory, my class has it easy. After being carefully tested in audio comprehension and writing and speaking ability upon arrival, we landed in one of the two advanced classes. We have been deemed superior to the debutantes who can't speak a word or even the intermediates, who are struggling with the basics.
 
But Susan, at the moment, looks as if she might not make it to lunch, never mind through all four weeks. She is gazing up at our patient, yet sardonic teacher, Jean Segarra, who is standing in front of her expectantly.
 
All he has instructed her to do is ask a fellow student how he got to school that morning. But the problem is, she has to ask the question in French. No other language is allowed while we are here; in fact, students are fined a euro if they are heard speaking in another tongue.
 
Right now, nothing is coming out of Susan's mouth except a stream of nervous giggles. Which makes the rest of us laugh . Which makes Segarra crack up.
 
"Susan," he says in French. "You look as though you're headed to the guillotine. But why? Look out the window, the birds are singing. It's a beautiful day. Everything is fine."
 
He's right, but I know how she feels. When Segarra turns to me and asks me where I come from and my nationality, I manage to answer. But inside, I'm struck at how scary it is to be stripped in public of the one thing you can count on: your language.
 
"It's a very humbling experience," says Frédéric Latty, one of institute's directors, who began here as a teacher 17 years ago. "You can't cling to your ego. And we don't promise miracles. But if you play the game here, you will make very, very rapid progress in French."
 
Fortunately, our group of nine students -- ranging in age from 22 to 66 and hailing from England, Wales, Japan, Switzerland, the United States, Australia, and Morocco -- is in good hands. Segarra has been teaching at the institute for 24 years and is often so hilariously funny that you forget you are in a classroom.
 
"Our teachers have personality," says Latty. "I can't tell you how many people tell us at the end of their four weeks that they had the best teacher. Then they come back another year and get another teacher and this time say, 'I had the best teacher.' "
 
The institute was founded in 1969 by Jean Colbert, a science professor at Columbia University and UCLA, and his wife , Madeleine. Colbert used a scientific approach to come up with his teaching method, which is based on adults learning language the way children do: by ear.
 
After placing microphones in French subways, offices, and stores, Colbert came up with a list of the 1,200 most commonly used words and based the institute's teaching program on that select vocabulary.
 
"We want you to open your mouth," teacher Vicky Greco tells us on the day we arrive. It is the only time she will address us in English. "Everything is correct. It depends on how you use it. We want you to be able to ask for fish and not for poison." (The word for fish in French is "poisson.")
 
The day begins around 8 a.m. when students start streaming in from nearby school-run apartments, most of which are also perched on the hillside with exquisite views of the sea. We eat breakfast together in a big, cafeteria-style room. Class begins at 9 a.m. sharp -- and the teachers don't brook latecomers. The day is divided into classroom work, a noon hour spent in the language lab, or "la chambre de torture," a typically long French lunch (teachers are stationed at every table to make sure everyone speaks French) , and post prandial " séances."
 
The best séances involve adult parlor games or charades, watching and analyzing French movies, or listening to a history of cheese that ends with a sampling of different types and sipping wine. The worst sessions require students to huddle in the salon, listening to news taped off the radio.
 
Ultimately, the process is a paradox, one of the teachers warns . The more you learn, the more overwhelmed you feel, and the more you think you still don't know.
 
Then something magical happens. After 10 days of classes, I went to bed one night, and everything I dreamed was in French. I'd walk along the Villefranche harbor at sunset after school and realize I was starting to think in French. It's almost as if the language has gotten into your blood.
 
"To me learning French opened up a whole new window in my brain," says Greg McNair, 37, of New York, who has attended the institute three times and now considers himself fluent. "I feel like a different person when I speak French. For instance, in English, I'm kind of a serious person. But a flirtatious part of me comes out when I speak French that I didn't even know existed."
 
That French alter ego develops rapidly as a result of the immersion process. The results become visible quickly when you leave the school grounds.
 
The school arranges a day trip to the charming hill town of St. Paul de Vence where students visit the Fondation Maeght, the magnificent modern art museum. Students are also encouraged to see a play, usually something by Molière in Nice.
 
But most of us also took weekend sightseeing trips by bus or train to nearby towns like Antibes or Cannes -- and felt our ease and facility with the language grow exponentially each week.
 
When our month came to an end, everyone in my class agreed the time had gone by too fast. The fear I felt at the start of the course was replaced by a feeling of angst over having to leave.
 
Many people enjoy their time at the institute so much that they buy property in the area. They are almost like institute groupies.
 
"We call it the French connection," says Latty. "The same students keep coming back and coming back. And then they wind up living in the area part of the year. Villefranche and the Institut are the ultimate picture-perfect cliché of the south of France -- and people just can't get enough."
 
Contact Dana Kennedy, a freelance writer in France, at danafrance@gmail.com <mailto:danafrance@gmail.com> .  Article first published by The Boston Globe - 2007 The New York Times Company

[ view entry ] ( 1228 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1214 )
JUSQU AUX DENTS : UNE COMEDIE MUSICALE A SE DECROCHER LA MACHOIRE 
Ce n est pas dans le marais , mais ce n est vraiment pas tres loin et l'ambiance et le rire sont au rendez vous jusqu'en 2009... Oubliez la crise et préférez la rage de dents avec ce show epoustoufflant , au theatre le vingtieme.

http://www.jusquauxdents.com/

[ view entry ] ( 1929 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1136 )
LA MODE AU SECOURS DES ASSOCIATIONS : GRANDE BRADERIE AU PROFIT D'ARCAT 
20ème Braderie mode et décoration ARCAT
Du 30 octobre au 1er novembre 2008

L’Espace Catherine Max accueille une grande vente de solidarité sur les thèmes de la mode et de la décoration/design au profit de l’association ARCAT et des personnes touchées par le VIH/sida. Comme chaque année, de grands noms de la mode, de la beauté, du design et de l’univers de la maison s’associent à la lutte menée depuis plus de 20 ans par Arcat, en offrant des milliers d’articles qui seront revendus au public à des prix exceptionnels (de – 30 % à – 90 %). Vêtements hommes - femmes - enfants, accessoires, parfums, cosmétiques, luminaires, objets de décoration/design, tapis, vaisselle, linge de maison, jouets… L’intégralité de la somme récoltée sera reversée à l’association ARCAT pour soutenir ses actions en faveur des personnes touchées par le sida.

Chaque année, 6000 à 7000 nouvelles infections sont découvertes.
En 2008, en France, 35 000 à 40 000 personnes ignorent qu’elles sont séropositives.
La lutte contre le sida doit rester plus que jamais une cause mobilisatrice !

Mode & beauté:
ACCOSTAGES - ADELINE ANDRE - AGNES B - ALEXIS T. - AMBRE BABZOE - AMERICAN RETRO - AN+KA – ANDRE - ANNE-VALERIE HASH - ANTIGONE & BALTHAZAR - ANTIK BATIK - ARTHUS BERTRAND - ARTICLE 23 - ATELIER GERALDINE VALLUET - BA&SH - BAINS-PLUS - BALENCIAGA - BALI-BALO - BARBARA BUI – BARBARA RIHL – BE.YOU K - BENSIMON – BILUM – BISCOTE - BOURJOIS - BOX OFFICE - BRONTIBAY - BRUNO FRISONI - CACHAREL – CAMILLE & CAMILLE - CAPEL - CAREL - CAROLINE BAGGI - CASEY VIDALENC - CBX BIJOUX - CELINE - CELINE ROBERT - CHANEL - CHANTAL JAILLOT - CHANTAL THOMASS – CHEVIGNON - CHLOÉ - CHRISTIAN DIOR - CHRISTIAN DIOR PARFUMS - CHRISTIAN LACROIX - COMPTOIR DES COTONNIERS - CORINNE COBSON - CÔTÉ MECS - CRÉOLES D'ALEXANDRINE - CROSSWAYS – DA –NANG - DADAWAN - DÉCO VITRO – DIAB'LESS - DIDIER LUDOT – DIEGA - DIM - DOMINIQUE DENAIVE - DRIES VAN NOTEN – DUNIA - ECRU - EKJO - ELIE SAAB - ELODIE CREATION - ERNEST LE GAMIN – EROTOKRITOS - ET VOUS - ETAM LINGERIE – EXPLORA - FELIPE OLIVEIRA BATTISTA - FIFI CHACHNIL – FRANCESCO FERRI - FRANCOIS RENIER - FRANCOISE MONTAGNE - FRED SUN - GAELLE BARRE - GAS BIJOUX - GEORGES RECH – GIAN PAOLO MARIA – GUY LAROCHE - HUIT - IMPASSE DE LA DÉFENSE - INTERPARFUMS - IRENE VAN RYB – IRIE - IRO - ISSEY MIYAKE - JAY AHR – JEAN-CLAUDE JITROIS - JEAN-LOUIS FOURES - JEAN-PAUL GAULTIER - JÉRÔME L'HUILLIER - JOHN GALLIANO - JUDITH LACROIX - KATHERINE KINGUE - KEN OKADA - KENZO PARFUMS – KIM ET GARO - KRIS VAN ASSCHE – KULTE - LA FILLE AUX BAS NYLON - LA PRAIRIE - LA TRIBU DES OISEAUX - LABORATOIRE NUXE - LABORATOIRE CAROLE FRANCK - LAGON ROUGE - LARROQUE – L'ATELIER DES PETITS - LAURÈNE STEIN - L'AVARE - LEONOR GREYL – LES COCOTTES - LES PETITES EMPLETTES - LES PRAIRIES DE PARIS – LES SACS ESTELLON - LILY DI MANI - LIZA KORN - LOLLIPOPS - LUCAS DU TERTRE - LUCIE ROUART - LUCIEN PELLAT FINET - MAISON FABRE - MARC LABAT - MARIELLA BURANI - MARTIN GRANT – MICHEL VIVIEN - MINOTAURE - MI ZEPPE - MONTAGUT – MONTRES PEQUIGNET – NAIAH - NARHAM CLOTHES TO YOU - NINA RICCI – NOA NOA - OBJETS OBSCURS - ONZE - PARE GABIA - PARFUMERIE FRAGONARD - PAUL SMITH - PETER POLO – PETIT PRODUIT - PETRUSSE - PHILIPPE FERRANDIS - PIERRE CARDIN - PIERRE HENRI MATOUT – PÔLES - PRINCESSE TAM-TAM - PRISE DE TÊTE - R&Y AUGOUSTI - REEBOK - ROUCOU PARIS - S.T. DUPONT - SANDRINE GIRAUD - SANDRINE PHILIPPE – SOIZICK - SONIA RYKIEL - SPRING COURT - STELLA CADENTE - STEPHANE PLASSIER - SWITCHER – SYLVIE ARKOUN - SYNTHETIC EXTREME - TCHEKA - THIERRY LASRY - THIERRY MUGLER PARFUMS – TINTAMAR - TRAITS - TUDO BOM – UBU - UN APRES-MIDI DE CHIEN – URBAN - USHOS - VALERIE VALENTINE - VANESSA BRUNO – VICTORIA COUTURE - VISEART - YESIM CHAMBREY - YVES SAINT LAURENT BEAUTÉ - YVES SAINT LAURENT RIVE GAUCHE - ZADIG & VOLTAIRE ...
Déco & design :
ALTER MUNDI - ANNE DE SOLENE - ARTCODIF - ARTISANET - ARTS D'AUSTRALIE - AS'ART - ATELIER LZC - BEAUME COLLECTION – BIOBJECT - C. QUOI - CASA LOPEZ – CASSINA - CELINE WRIGHT - CHRISTIAN GHION - CHRISTIAN TORTU - CREATION MARTINETTI - DESIGN BY CAROLINE LISFRANC - DOM CHRISTIAN KOBAN – DUBOWSKI - EDITION LIMITEE - EDITIONS DU REGARD - EDITIONS TASCHEN - FORESTIER - FOU TCHEOU - FRANCOIS FAURE - INDONESIA IMPORT - ISABELLE MARIE - JARDIN PAMPLEMOUSSE - LA GALERIE ROUGE - LA SENSITIVE – LIEUX – LITCHI - LUZULE – MAIA - MARIE ROBIN - MARIAGE FRERES INTERNATIONAL - MARIE VERLET-NEZRI - MAT & JEWSKI - MATALI CRASSET – MERESINE - MILLE ET UNE HUILES – MODENATURE - NICOLAS MAALOULY - NUITS D'ORIENT - N-VILLARET - OAT CREATION - OMBRE PORTÉE - PETITES PRODUCTIONS – PINTEL - ROBERT LE HEROS – RONAN & ERWAN BOUROULLEC - SAHCO HESSLEIN - SAM LAÏK - SOPHIE DE BOISSIEU - STEPHANE DUCATTEAU - TIMOTHY OF SAINT LOUIS / ROYAL GARDEN - TRAIT D UNION - TSE & TSE ASSOCIES - VENUS EN MARS ...

ESPACE CATHERINE MAX
17, av Raymond Poincaré – 75116 Paris – Métro : Trocadéro
Jeudi 30 octobre 2008: 10h -20h
Vendredi 31 octobre 2008: 10h -20h
Samedi 1er novembre 2008: 10h -19h
Entrée 2 euros

Plus d’infos sur : www.arcat-sante.org <http://www.arcat-sante.org/> / www.espacemax.com


CONTACTS PRESSE :
Olivia Longcoté/ Julien Charlès,
01 58 30 55 57 / 01 44 93 29 26
olivia.longcote@groupe-sos.org / julien.charles@groupe-sos.org <mailto:julien.charles@groupe-sos.org>

[ view entry ] ( 1974 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1138 )
CRISE AUX BAINS DOUCHES... on espere tous une solution rapide pour retrouver notre club préféré 
Bains-Douches : les salariés otages d’un bras de fer juridique

DEPUIS quinze jours, les nuits parisiennes se font sans les Bains-Douches. La célèbre discothèque du Marais qui a connu la gloire à la fin des années 1990, dopée par le couple mythique formé par David et Cathy Guetta, vit aujourd’hui ses heures les plus sombres. Portes closes, personnel à la rue et privé de salaire… rien ne va plus rue du Bourg-l’Abbé (III e ), à cause d’un bras de fer opposant le gérant des lieux, Arnaud Courté, au propriétaire des murs, Hubert Boukobza.

Le premier étant sommé de quitter les Bains-Douches pour non-paiement des loyers.
La décision a bien été prononcée par le tribunal de commerce le 22 septembre dernier et devait être effective sous quarante-huit heures, seulement voilà : Arnaud Courté ne se décide pas à rendre les clefs au propriétaire… Qui se dit pourtant prêt à continuer l’activité avec l’ensemble des 35 salariés. « Depuis quinze jours, nous ne pouvons plus entrer aux Bains et nous ne percevons plus nos salaires, s’emporte l’un des barmans. Que faut-il faire pour que la décision de justice soit respectée ? »
«Le gérant veut nous entraîner dans sa chute En désespoir de cause, les salariés se sont introduits vendredi après-midi dans la discothèque pour exiger d’être payés, avant d’être délogés par la police, et ont rencontré hier après-midi un inspecteur du travail qui s’est engagé à écrire au procureur de la République. « L’ensemble du personnel est pris en otage, déplore Thibault Jardon, le directeur artistique des Bains-Douches qui a officié durant dix ans au Queen, un autre lieu phare des nuits parisiennes. Nous avons l’impression, poursuit-il, que le gérant, en situation de cessation de paiement, veut nous entraîner dans sa chute en occupant les lieux sans droit ni titre. La communication est rompue avec lui.
Le dialogue impossible. » Et pourtant, l’ordonnance prononcée par le tribunal de commerce est formelle : non seulement le contrat de location-gérance qui liait depuis deux ans Arnaud Courté aux Bains-Douches est résilié de plein droit, mais l’ancien gérant est expulsable et devra, s’il ne quitte pas les lieux, s’acquitter d’une astreinte fixée à 3 000 € par jour de retard.
Et régler, enfin, les arriérés de loyers majorés.
« J’ai fait appel de l’ordonnance, et je compte demander, d’une part, un délai de grâce devant le juge d’exécution des peines, et une suspension de l’exécution devant le premier président de la cour d’appel, souligne Arnaud Courté. On voudrait me voir quitter les lieux alors que j’ai énormément investi ces deux dernières années… Cela serait un peu facile ! »
Hubert Boukobza, lui, a déjà effectué les démarches nécessaires pour reprendre à sa charge les 35 salariés et obtenir une nouvelle licence IV permettant de rouvrir les lieux… Reste à récupérer les clefs.

publié par Le Parisien - Cécile Beaulieu

[ view entry ] ( 955 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1140 )
APRES LE MARAIS ET L'HOTEL DE VILLE DE PARIS, L'EXPO LES ANNEES GRACE KELLY REMPORTE UN SUCCES A MOSCOU 
Moscou succombe aux charmes des " Années Grace Kelly "
L'exposition vient d'être inaugurée par SAS la Princesse Stéphanie


L'exposition " Les Années Grace Kelly, Princesse de Monaco " continue de vivre une itinérance internationale à succès. Après la Principauté et ses 135 000 visiteurs à l'été 2007, après l'Hôtel de Ville de Paris et ses 75 000 visiteurs cet été, Moscou accueille désormais cette exposition hommage, conçue par le Grimaldi Forum Monaco avec le total soutien du Palais Princier, et qui retrace tous les moments et toutes les facettes de la star hollywoodienne Grace Kelly devenue cette Princesse monégasque qui a conquis le monder entier. Jeudi 9 octobre, dans les superbes locaux de la Fondation Culturelle Ekaterina, en plein cœur de la capitale moscovite, SAS la Princesse Stéphanie, accompagnée de M. et Mme Semenikhin, responsables de la Fondation et producteurs de l'événement en Russie, a officiellement inauguré l'exposition en présence d'un millier d'invités.

En compagnie de Frédéric Mitterrand, Commissaire de l'exposition, de Paul Masseron, Conseiller de Gouvernement pour l'Intérieur, de Hervé Irien, Directeur des Collections du Palais Princier, de Sylvie Biancheri, Directeur Général du Grimaldi Forum et de Catherine Alestchenkoff, Directeur des Evénements Culturels, le cortège officiel a (re)découvert, dans une scénographie toujours signée de Nathalie Crinière mais redimensionnée pour cet espace de 850 m2 sur deux niveaux, les différents moments de la vie de la Princesse, à travers une richesse de témoignages inégalée.
Dès le premier week-end, le public moscovite a répondu présent, totalisant 3 300 visiteurs ! D'ici le 5 décembre, date de clôture de l'exposition, c'est tout Moscou qui devrait succomber au mythe de l'éternelle Grace Kelly…




[ view entry ] ( 1089 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1203 )
POUR LE DROIT DE MOURIR DIGNEMENT, REUNION DANS LE MARAIS AU CAFE BEAUBOURG 

INVITATION CONFERENCE DE PRESSE DU 17 OCTOBRE

Le 17ème Congrès mondial des associations pour le droit de mourir dans la dignité
se tiendra à Paris du jeudi 30 octobre au samedi 1er novembre 2008
et sera présidé par Jean-Luc ROMERO
président de l’ADMD-France

A cette occasion, les délégués de 44 associations pour le droit de mourir dans la dignité,

- représentants 24 pays des 5 continents et 1 million d’adhérents - se retrouveront à l’hôtel Concorde La Fayette de Paris pour faire le bilan des législations nationales et réfléchir à une stratégie pour l’obtention de la liberté de choisir son propre parcours de fin de vie.

La 1ère Journée mondiale pour le droit de mourir dans la dignité
sera lancée à Paris, le dimanche 2 novembre 2008, sur le parvis des droits-de-l’homme (Trocadéro)

A cette occasion, un rassemblement permettra de rappeler la mémoire de celles et ceux qui, dans des souffrances inutiles, sont morts et de redire notre volonté qu’en France, comme dans les pays du Benelux, la loi permette à chacun de choisir, entre soins palliatifs, euthanasie passive et euthanasie active, les conditions de sa propre fin de vie.

Une conférence de presse animée par Jean-Luc Romero sera organisée à Paris, au Café Beaubourg

le vendredi 17 octobre 2008 à 11 heures 30
(43, rue Saint-Merri – Paris 4 – 1er étage du Café)


Philippe Lohéac : 01 48 00 04 16 ou 06 07 31 66 12




[ view entry ] ( 844 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1001 )
LA SCANDINAVIE A L' HONNEUR DANS LE MARAIS 


Parcours de CERAMIQUE SCANDINAVE
Exposition du 17 octobre au 22 novembre 2008

Vernissage le jeudi 16 octobre à partir de 18h
Nocturne le samedi 18 octobre

La galerie Anders Hus est heureuse de présenter de nombreuses pièces signées de grands designers de la céramique, sorties de chez Rörstrand, Royal Copenhague, ou des ateliers de province de Suède et du Danemark.

Des oeuvres uniques d'artistes contemporains rejoignent l&#146;exposition, celles de Stig Carlsson, et d&#146;Oscar Carserud deux sculpteurs céramistes suédois, qui exposent des &#156;uvres où l&#146;on sent le regard amusé qu&#146;ils portent sur les grands mythes, sur les hommes et leurs bêtes.

Dans le cadre des journées des Métiers d'Art la galerie invite Agnès Debizet, avec une &#156;uvre de cette artiste sculpteur de terre, céramiste, que nous soutenons.
Vous verrez son exposition aux multiples facettes : 62 rue Charlot du 16 au 19 octobre 2008 www.agnesdebizet.com <http://www.agnesdebizet.com/>


Galerie Anders Hus
27 Rue Charlot
75003 Paris

WWW.ANDERSHUS.FR <http://www.ANDERSHUS.FR>


[ view entry ] ( 936 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1073 )
DECOUVREZ PARIS AU TEMPS DES MISERABLES, A LA MAISON DE VICTOR HUGO 
LES MISÉRABLES, un roman inconnu ?
Exposition du 10 octobre 2008 – 1er février 2009


Bien sûr, tout le monde connaît Les Misérables : Jean Valjean, Javert, Fantine, Cosette, Gavroche… On connaît le film, la comédie musicale, on en a étudié un passage à l’école. Mais le livre, le vrai, l'original, l'a-t-on lu? Nous en avons une connaissance parcellaire, réduite de facto au seul mélodrame.
Cette exposition propose de découvrir ou redécouvrir le roman en mettant en évidence les strates spirituelles, politiques, sociales et philosophiques qui le nourrissent. Surprenante, inattendue, dense, elle mêle émotion et réflexion, histoire et fiction pour mieux faire appréhender la merveilleuse polyphonie de ce roman dont Victor Hugo disait lui-même qu’il était « l’un des principaux sommets, si ce n’est le principal, de mon oeuvre ».
Dans l’appartement, sont présentées les différentes étapes de la rédaction, de la genèse, à la publication et à la réception du roman, commencé dans les lieux mêmes en 1845 et terminé en exil, à Guernesey, en 1862.
Dans les salles du premier étage, quatre problématiques du roman sont successivement abordées : la rédemption, la misère, l’amour et l’Histoire. Chacune d’entre elles est déclinée à travers les personnages principaux du roman, à des moments particuliers de leur histoire.
Tandis que des dessins, des estampes et documents d'époque restituent les problématiques sociales et
historiques, des peintures et des sculptures traduisent l’épaisseur symbolique des personnages et de leurs destinées. Tout au long du parcours des extraits de film, de nombreux passages du roman à lire ou à entendre, donnent au texte sa juste place.
Aux toutes premières illustrations de Brion, aux peintures du XIXe siècle de Boilly, Delacroix, Carrière, Corot, Courbet, Géricault, Millet, Moreau, aux dessins et gravures de Doré, Gavarni, aux photographies de Bacot, Humbert de Molard et O. Rejlander, répondent des oeuvres modernes et contemporaines d’Abakanowicz, de Bruyckere, Fautrier, Matisse, Monory, Picasso, Pignon-Ernest, Rodin, Rouault, soulignant par là-même l’actualité des personnages et des thèmes abordés dans le roman.

Maison de Victor Hugo
6, place des Vosges - 75004 Paris
Tél. : 01 42 72 10 16
Fax : 01 42 72 06 64
Ouvert tous les jours de 10h à 18h
Fermé lundis et jours fériés
www.musee-hugo.paris.fr



[ view entry ] ( 1155 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1214 )
L 'AGENDA CULTUREL DE PARIS - toutes les expos des Musées du Marais et de tout Paris 

AGENDA CULTUREL DE PARIS
2ème semestre 2008

EXPOSITIONS dans les musées de la Ville de Paris
Toutes les infos sur musees.paris.fr

Splendeurs des courtisanes
Japon, peintures Ukiyo-e du musée Idemitsu
Première session, juqu’au 11 novembre 2008
Deuxième session, du 18 novembre 2008 au 4 janvier 2009

Apparue à la fin du XVIIe siècle, l’école de l’Ukyô-e ou peinture d’un monde flottant, est liée au développement des grandes villes japonaises et en particulier d’Edo, aujourd’hui Tôkyô. Elle compte quelques uns des plus grands artistes de la peinture japonaise dont Kaigetsudô Andô, Harunobu, Utamaro, Hokusaï et Hiroshige. Leurs thèmes sont la vie urbaine, ses théâtres kabuki et ses quartiers de plaisir. Le musée Idemitsu à Tôkyô, qui possède l’une des collections les plus riches et les plus belles du Japon, prêtera au musée Cernuschi, une centaine de peintures (rouleaux, paravents) qui sera présentée en 2 sessions en raison de leur fragilité.
Musée Cernuschi


Construire à Lutèce
Jusque début janvier 2009
Comment construisait-on à l’époque romaine à Lutèce ? L’exposition répond à cette question et dévoile l’importance architecturale d’une cité au destin capital. Tous les aspects de l'art de bâtir et de décorer sont évoqués, depuis les matériaux bruts jusqu'aux constructions finies découvertes dans le sous sol parisien par l’archéologie. Les photographies et les objets originaux se complètent pour livrer les détails qui plongent le visiteur dans les secrets de l’architecture antique.
Crypte archéologique du Parvis de Notre-Dame


INGRES Ombres permanentes, Belles feuilles du musée Ingres à Montauban
Carte blanche à l’écrivain Catherine Lépront.
Jusqu’au 4 janvier 2009
Promenade unique dans les coulisses de la création du meilleur dessinateur de son temps, avec une centaine de dessins choisis par Catherine Lépront, bourse Goncourt de la nouvelle en 1992.
Cette sélection donne à voir le trait ingresque dans toute sa pureté et sa perfection formelle. On y trouve également dans ses élongations, ses disproportions et ses extravagances l’inquiétude et la folie tourmentée des romantiques. Ingres en effet, n’hésite pas à bousculer les lois de l’anatomie et les règles de la perspective pour parvenir à une liberté et une modernité intemporelle.
Musée de la vie romantique


Demarchelier, images et modes
Du 27 septembre au 4 janvier 2009
Le Petit Palais, musées des Beaux-Arts de la Ville de Paris accueille une riche et significative sélection de 400 photographies de Patrick Demarchelier.
Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

Hommage à la Grèce résistante, 1940-1944
Du 2 octobre au 4 novembre 2008

Les oeuvres originales exposées, inconnues du public français, sont rassemblées à l’initiative de l’intellectuel et écrivain Roger Milliex, ancien directeur-adjoint de l’Institut Français d’Athènes et sa femme Tatiana Gritsi-Milliex, écrivain. Ce sont des donations d’artistes français en hommage à la résistance aux puissances de l’Axe et à la bravoure des Grecs lors de la Seconde Guerre Mondiale. De grands noms du 20e siècle : Pablo Picasso, Henri Matisse, Pierre Bonnard, André Masson, Francis Picabia, Raoul Dufy sont les généreux donateurs de cette exposition. Les signataires des textes adressés au peuple grec sont André Gide, Paul Eluard, Georges Bernanos, Paul Claudel, Le Corbusier ou encore Jean-Paul Sartre. Cette exposition a été organisée sous l’égide de l’Ambassade de Grèce par la Pinacothèque Nationale-Musée Alexandros Soutzos et la Fondation Hellénique pour la Culture, s’inscrit dans le cadre de la présidence française de l’Union européenne.
Mémorial Leclerc - Musée Jean Moulin


Objectivités. La photographie à Düsseldorf
Du 4 octobre 2008 au 4 janvier 2009
Dans le cadre du Mois de la Photo 2008 et de la saison culturelle européenne, le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris organise une exposition en collaboration avec le Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen sur les photographes de l’Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf. Ce projet réunit pour la première fois en France des professeurs et élèves de cette fameuse école. De Bernd et Hilla Becher, Gerhard Richter et Sigmar Polke à Andreas Gursky, en passant notamment par Elger Esser, Hans-Peter Feldmann, Candida Höfer, Axel Hütte, Thomas Ruff et Thomas Struth, l’exposition retrace l’histoire de l’objectivité photographique allemande des années 70 à nos jours.
Musée d’Art moderne de la Ville de Paris / Arc


Gloria Friedmann
Lune rousse
Du 9 octobre 2008 au 1er février 2009
Depuis les années 1980 Gloria Friedmann développe une oeuvre qui convoque à la fois la sculpture, la photographie, le dessin et la gravure. Interrogeant la relation nature/culture, elle s’intéresse plus particulièrement aux rapports conflictuels qu’elles entretiennent ; sa démarche vise à une prise de conscience. A l’occasion de cette exposition l’artiste présentera un ensemble d’œuvres inédites.
Musée Bourdelle


Le métro parisien vu par Akemi Noguchi
Du 10 octobre 2008 au 1er février 2009
Dans le cadre du 150ème anniversaire des relations franco-japonaises célébré en 2008, le musée Carnavalet propose aux visiteurs de découvrir les œuvres parisiennes d’Akemi Noguchi. La trentaine de gravures exposées rend compte de la fascination de l’artiste pour le métro de la capitale et de sa vision toute personnelle de ces quais familiers. Au fil des stations, Akemi Noguchi révèle une dimension poétique où les affiches publicitaires semblent s’animer et surgir dans l’espace des usagers, transfigurant la banalité des lieux.
Musée Carnavalet


Paris au temps des Misérables
Du 10 octobre 2008 au 1er février 2009
En parallèle à l’exposition Les Misérables, un roman inconnu? ; présentée à la maison de Victor Hugo du 10 octobre 2008 au 1er février 2009.

L’exposition du musée Carnavalet montre que Paris est l’un des principaux personnages des Misérables, au même titre que les héros éternels Jean Valjean, Cosette, Fantine, Marius… Inlassable piéton de la capitale, Victor Hugo connaissait bien la ville, dont les quartiers et les habitants furent pour lui d’inépuisables sources d’inspiration. Le visiteur est invité à lui emboîter le pas et découvrir le Paris évoqué dans le roman des années 1817 à 1833, notamment les Champs-Elysées, la Bastille, les Halles, le Luxembourg, la Bièvre, et le Marais.
Musée Carnavalet - Histoire de la ville de Paris


Les Misérables, un roman inconnu ?
Du 10 octobre 2008 au 1er février 2009
En parallèle à l’exposition Paris au temps des Misérables présentée au musée Carnavalet du 10 octobre 2008 au 1er février 2009.

Si chacun connaît Cosette ou Javert, sait que Jean Valjean est un ancien forçat, et en dépit des innombrables adaptations du roman dans le monde entier, on lit de moins en moins Les Misérables. Cette exposition propose une relecture du livre en restituant la complexité, les strates historiques, sociales, philosophiques et spirituelles que Victor Hugo superpose et entremêle dans ce beau mélodrame.
Maison de Victor Hugo


Shokoku Ji, Pavillon d’or, Pavillon d’argent. Zen et art à Kyoto
Du 16 octobre au 14 décembre 2008
Replongez dans l’essence du Zen, au-delà des images réductrices véhiculées en Occident. Des peintures, des calligraphies et des objets d’art présentés pour la première fois en France dans le cadre d’une exposition permettent de manifester la vie spirituelle en trois temples Zen parmi les plus célèbres de Kyoto (dont deux sont inscrits au patrimoine mondial de l’humanité).
Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris


Akira Kurosawa, dessins
Du 16 octobre 2008 au 11 janvier 2009
Redécouvrez Akira Kurosawa, universellement reconnu comme un des cinéastes les plus éminents de la seconde moitié du XXe siècle. La centaine de dessins exposée ambitionne de révéler au public une facette méconnue de cet artiste, dessinateur exceptionnel, mettant le trait et la couleur au service d’une force émotionnelle rare.
Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris


Raoul Dufy
Le plaisir
Du 17 octobre 2008 au 11 janvier 2009
Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris organise une rétrospective « Raoul Dufy », artiste largement représenté dans les collections du Musée, notamment par la célèbre Fée Electricité de 1937. Cette rétrospective appréhende l’œuvre de l’artiste dans toute son ampleur et sa diversité, avec la présentation d’une sélection d’environ 250 œuvres peintures, dessins, gravures, textiles, céramiques...
Le parcours s’articulera chronologiquement depuis ses années fauves (1906-1907) qui entament magistralement sa carrière grâce notamment aux « séries », en passant par sa période cézannienne (1908-1912), jusqu’à la mise en place d’un style personnel. Son œuvre est alors marquée par son expérience décorative, commencée en 1912 et se prolongeant pendant toute l’entre-deux-guerres. Les vingt dernières années de sa vie, placées sous le signe de la vitesse, de la couleur et de la lumière renouvellent thèmes et techniques.
Musée d’art moderne de la Ville de Paris


Création / Destruction
Du 21 novembre 2008 au 1er mars 2009
En novembre 2005, six fragments d’une Cariatide en bois de Zadkine datant des années vingt, que
l’on pensait détruite, ont été retrouvés. L’exposition évoquera l’histoire singulière de cette œuvre ressuscitée dont les archives photographiques montrent que Zadkine lui-même laissa s’accomplir la lente destruction, l’histoire de son improbable redécouverte et de ses sens cachés. En confrontation avec ce bois devenu memento mori et d’autres sculptures de Zadkine ayant subi le même sort, seront présentées des d’œuvres traitant du thème de la vanité au nombre desquelles une nature morte du peintre du XVIIème siècle Simon Renard de Saint-André et la vidéo Still-Life de la jeune artiste anglaise Sam Taylor-Wood.
Musée Zadkine


Les monuments de Lutèce
Janvier 2008 - février 20010 (dates sous réserve)
L’exposition présente la fondation et l’évolution urbaine du Paris antique, à travers ses principaux édifices du Ier au IVe siècle. Plans, élévation, fonctionnalité et décor des grands bâtiments civils sont décrits à la lumière des études récentes et de documents graphiques inédits dont notamment des restitutions en 3D et des dessins d’illustration. Un plan précis de Lutèce permet de resituer chacun de ces monuments au sein du tissu tant de la ville antique que de celui de la ville actuelle et montre ce que la capitale d’aujourd’hui doit à sa toute première urbanisation.
Crypte archéologique du Parvis de Notre-Dame


Sous l’Empire des crinolines (1852-1870)
Du 29 novembre 2008 au 26 avril 2009
L’exposition présente l’évolution de la mode sous le Second Empire. Les robes à crinoline dessinent la silhouette caractéristique de l’époque : buste court, taille haute et marquée sous une longue et volumineuse jupe posée sur une crinoline – jupon d’étoffe rigide puis armature métallique dont la forme et la dimension varient au fil des ans. Les codes vestimentaires répondent aux règles du savoir-vivre. Entre les réceptions données par l’impératrice Eugénie, les bals mondains et les excursions à la campagne, la mode suit l’accélération du rythme de la vie sociale. Paris, berceau de la haute couture, s’affirme de plus en plus comme « la » capitale du luxe avec l’essor des grands magasins (Aux Trois Quartiers, Au Bon Marché, Les Grands Magasins du Louvre), le rayonnement des maisons de joaillerie (Boucheron, Cartier, Fossin, Mellerio) et l’attrait des expositions universelles de 1855 et 1867.
Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris


Galliera, musée de la mode de la Ville de Paris sera fermé du 1er avril au 28 novembre 2008 pour travaux.

La Maison Victor Hugo sera fermée au public du 1er au 8 octobre 2008, en raison de l’accrochage de l’exposition sur Les Misérables, un roman inconnu ? qui se déroulera du 10 octobre au 1er février.

- Audio guides -
Depuis le 11 décembre 2007, le Petit Palais et la Maison Victor Hugo proposent aux visiteurs de découvrir les œuvres majeures de leurs collections permanentes grâce à des audio guides adultes et familles/enfants.

- Activités culturelles -
Les 14 musées de la Ville de Paris proposent au jeune public des activités variées : séances de contes, animations, ateliers. Toutes ces activités sont accessibles après inscription auprès du musée concerné.
musees.paris.fr


EXPOSITIONS dans les bibliothèques de la Ville de Paris (sélection)


Perrette et le tracteur. Le paysan dans la publicité
23 septembre 2008 au 3 janvier 2009
La France jusqu’en 1960 demeure un pays essentiellement rural et l’attachement au terroir imprègne encore les mentalités des citadins. D’innombrables supports, almanachs, calendriers, étiquettes commerciales ont exploité cette imagerie. Elle a servi à promouvoir après-guerre la révolution silencieuse du laboureur en agriculteur, chantre idéal des mérites de la mécanisation, érigée en symbole de modernité. La moisson de quelques 170 images puisées dans l’exceptionnelle collection de la bibliothèque Forney, témoigne de l’évolution des représentations du monde paysan en France et des transformations de notre regard, entre utopie et nostalgie.
Bibliothèque Forney


Le goût des villes
27 villes européennes dans 27 bibliothèques de la Ville de Paris
Octobre - Décembre 2008
Les bibliothèques de la Ville de Paris mettent à l'honneur la Saison culturelle européenne et permettent au grand public de découvrir les cités des pays membres de l’Union Européenne à travers leur patrimoine littéraire, artistique, mais aussi historique et culinaire.
Au programme, des débats proposés dans le cadre du cycle « Les jeudis de l’actualité », des regards croisés d’écrivains, des « Duettistes » réunissant auteurs de littérature de jeunesse de la Charte des auteurs et des créateurs européens, des spectacles de contes, de musiques mais aussi de nombreuses expositions. Cette programmation est conçue et produite par Paris bibliothèques, en partenariat avec l’association 1,2,3 Cultures regroupant les centres culturels européens, les services culturels des Ambassades, le Centre national du Livre et plusieurs librairies spécialisées.

Entrée libre
Renseignements auprès de Paris bibliothèques : 01 44 78 80 50
www.paris-bibliotheques.org

4 illustrateurs pour 1 roman noir.
16 octobre au 31 janvier
Quatre illustrateurs aux univers très personnels et aux graphismes différents proposent plusieurs déclinaisons du Roman noir. Avec 120 dessins originaux de Jean-Claude Claeys, Miles Hyman, Loustal et Jean-Michel Nicollet, l’exposition présente le roman noir dans ses aspects les plus obscurs, énigmatiques et inquiétants. Une exposition qu’apprécieront les amateurs de polar et d’art graphique. BiLiPo


EXPOSITIONS dans les bibliothèques de la Ville de Paris (sélection)

Contacts presse : Annabelle Allain 01 44 78 80 46 - Gérald Ciolkowski 01 44 78 80 58
www.bibliotheques.paris.fr

Permis de croquer. Plantu et 26 caricaturistes pour la paix
4 décembre 2008 au 8 mars 2009
C’est à l’initiative du caricaturiste Plantu et à celle de Kofi Annan que se sont rassemblés pour la première fois en 2006 des illustrateurs, caricaturistes de presse du monde entier autour du projet Cartooning for Peace. Réunis autour de ce projet, les dessinateurs ont pour objectif d’utiliser le dessin de presse humoristique et la caricature qui est au centre de leurs activités, pour oeuvrer à la paix, en fustigeant toutes les intolérances et en « construisant un pont » entre les peuples avec la seule arme du crayon. La bibliothèque Forney s’empare aujourd’hui du sujet et organise à la BHVP, et en collaboration avec Plantu, cette exposition où le travail d’une vingtaine de dessinateurs de presse est introduit par une évocation historique de la caricature.
Bibliothèque Historique de la Ville de Paris


EXPOSITIONS

Programmation Hôtel de Ville
www.paris.fr
Hôtel de Ville - Salle Saint-Jean (entrée libre)

Jacques Prévert : Paris la Belle
Du 20 octobre au 31 décembre 2008
L’exposition suit les différentes étapes de la vie et de la carrière de Prévert. Tous les arts sont abordés à l’image de l’oeuvre du poète : dessins, collages, photographies, manuscrits, partitions, extraits de films et de chansons, etc. Des objets personnels, livres, disques, lettres, seront également exposés.


Programmation du musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme
www.mahj.org

À qui appartenaient ces tableaux ? Spoliations, restitutions et recherche de provenance : le sort des œuvres d'art revenues d’Allemagne après la guerre
Jusqu’au 26 octobre 2008
Cette manifestation présente 53 œuvres (Cézanne, Chardin, Delacroix, Ingres, Matisse, Monet, Seurat...) en grande majorité issues des oeuvres d’art dites « MNR » (d'après l'abréviation des inventaires intitulés « Musées nationaux récupération »), œuvres revenues d’Allemagne après la Seconde Guerre mondiale et confiées au début des années 1950 à la garde de la Direction des musées de France, faute d'avoir retrouvé leurs légitimes propriétaires.

Nathan Lerner
L’héritage du Bauhaus à Chicago
Du 13 novembre 2008 au 11 janvier 2009
Dans le cadre du Mois de la Photo en novembre 2008

Le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme présente la première rétrospective en Europe du photographe et designer Nathan Lerner, particulièrement reconnu pour sa participation au New Bauhaus de Chicago.

Iris Schiller
Eaux d'en haut, eaux d’en bas
Du 2 décembre 2008 au 11 janvier 2009
Eaux d’en haut, eaux d’en bas est une installation, une sorte de polyptyque qui permet d’associer plusieurs temps-mémoire.

Futur antérieur
Du 11 février au 17 mai 2009
Une avant-garde du livre. Russie, Pologne, 1914-1939

EXPOSITIONS

Programmation Halle Saint Pierre
www.hallesaintpierre.org
Contact presse : Olga Caldas 01 42 58 72 89

Fred Deux & Cécile Reims
Jusqu’au 8 mars 2009
La Halle Saint Pierre présente une rétrospective des œuvres de Fred Deux et Cécile Reims, deux artistes pour qui l’art a été le fondement de leur route commune. Cette exposition est tout d'abord exceptionnelle par son ampleur : près de 250 dessins, gravures et les quelques rares sculptures de Fred Deux sont présentées. Par son aspect inédit ensuite puisqu’elle accueille les oeuvres d’autres artistes qui ont accompagné l’existence du couple (Michaux, Brauner, Ernst, Sima, Matta, Pons, Avril …), les livres, et les objets parmi lesquels des pièces d'art primitif. Par son originalité enfin, dans le choix de mettre en lumière les affinités électives qui, reliant dessin, écriture et collection, permettent de saisir, dans leur totalité, une œuvre et une vie.

Maison Européenne de la Photographie
www.mep-fr.org
Contact presse Aurélie Garzuel agarzuel@mep-fr.org

Festival @rt Outsiders
Du 24 septembre au 12 octobre 2008
Roman Cieslewicz, PhotographiK
Jacques Monory, Roman Photo
Marco Zanta, UrbanEurope
Obsessions (Stiletto Magazine)
Jean-Louis Dumas
Dimitri Tsikalov, Flesh Julia Milner
Du 24 septembre au 26 octobre 2008
Marie-Paule Nègre
Du 19 octobre au 19 novembre 2008

Programmation Cité Internationale des Arts
Contact : Corinne LOISEL. corinne.loisel@citedesartsparis.fr
www.citedesartsparis.net

Art contemporain Balte
Du 11 au 26 octobre 2008 de 14h00 à 19h00
Vernissage le 10 octobre de 18h00 à 20h30

Cette exposition présentée dans le cadre de la Saison culturelle européenne, propose de découvrir ou redécouvrir le talent d’artistes confirmés et de jeunes plasticiens émergents des pays baltes. Entrée libre - 18 rue de l’Hôtel de Ville 75004 Paris


EXPOSITIONS

Europe échelle 27 – portrait d’une Europe polychrome
Du 3 au 29 novembre 2008 de 14h00 à 19h00
Vernissage le 4 novembre de 18h00 à 20h30

Dans le cadre du Mois de la Photo à Paris et de la Saison culturelle européenne, Signatures et la Cité Internationale des Arts présentent le travail de dix photographes de Signatures, maison de photographes dont la vocation est la diffusion et la production de reportages sur les faits de société, la vie quotidienne, la politique et l’économie, ont parcouru des itinéraires aux logiques humaines ou naturelles dans les 27 états membres de l’Union européenne.
Photographes : Patrick Bard, Christophe Beauregard, Marie Dorigny, Fouad Elkoury, Sébastien Erome, Marie-Paule Nègre, Philippe Schuller, Ambroise Tézenas, Martine Voyeux et Anne van der Stegen.

XElles de Xavier Lambours
Xavier Lambours a installé sa chambre à la Cité Internationale des Arts. De cette résidence sont nées des rencontres avec des femmes artistes originaires des 27 pays de l’Union européenne qui ont accepté de poser pour lui.


EVENEMENT – FESTIVAL – SALON

Nuit blanche 2008
Dans la nuit du 4 au 5 octobre 2008, de 19h à 7h du matin.
La programmation artistique de Nuit Blanche 2008 est confiée à Hervé Chandès et Ronald Chammah. Les gares parisiennes seront les points phares de cette édition. Des artistes comme l’américain Tony Oursler, le français Pierrick Sorin, ou l’indien Shaad Ali, envahiront les halls, les vitrines, les façades et les quais de leurs sortilèges. Enrichi de plusieurs églises et monuments, le parcours se veut volontairement resserré pour éviter la dissémination au profit de la force et de l’impact d’œuvres de grande qualité. Avec les projets associés, ce sont au total plus d'une cinquantaine d’interventions artistiques qui prendront place le temps d’une nuit à travers la capitale.


Un automne européen
Jusqu’au 31 décembre
En invitant, à l’occasion de la Présidence de l’Union européenne qu’elle assumera du 1er juillet au
31 décembre 2008, les cultures des 26 autres Etats membres de l’Union à présenter, sur l’ensemble du territoire national, le meilleur de leur patrimoine et de leur création, la France lance une initiative inédite qui marque le renouveau de son engagement européen. Plusieurs centaines de manifestations, partout en France, réunissant plus de 1500 artistes, avec l’objectif de rendre accessibles au plus large public les cultures européennes dans toute leur diversité et leur richesse.
Après une programmation estivale riche et diverse, la Ville de Paris propose sa Saison culturelle et se met aux couleurs de l’automne. Découvrir l’école de la photographie de Düsseldorf au musée d’art moderne de la Ville de Paris, débattre au théâtre de la Ville autour du colloque « théâtre, ciment d’Europe », rencontrer une Juliette Binoche danseuse pour le chorégraphe britannique Akram, parcourir et partager un week-end de poésie portugaise à la Maison de la Poésie de Paris: autant de moments de partage qui dessinent la construction d’un avenir commun dans l’Europe des peuples et des cultures.

www.paris.fr

Festival d’Automne – 37e édition
Jusqu’au 21 décembre 2008
www.festival-automne.com

Lire en fête
Les 10, 11 et 12 octobre
www.lire-en-fete.culture.fr

Le FMAC à la FIAC
Du 23 au 26 octobre 2008
Présente à la FIAC depuis 2003 avec le stand “Ville de Paris Culture” (acquisitions récentes du Fonds municipal d’art contemporain), la Ville de Paris exprime son soutien aux artistes français et internationaux, qui vivent ou se manifestent à Paris, et illustre ainsi sa politique culturelle en matière d’art contemporain. Les acquisitions de l’année 2007, fondées sur les thèmes de l’urbain et du politique, représentent 51 œuvres de 38 artistes.
Cour carrée du Louvre - Rue de Rivoli - 75001 Paris - Stand “Ville de Paris Culture”.
www.fmac.paris.fr


Salon international du Patrimoine Culturel
Du 6 au 9 novembre 2008
Thème 2008 : Patrimoine et mécénat. Patrimoine et tourisme culturel
Carrousel du Louvre - 99 rue de Rivoli - 75001 Paris – Stand Ville de Paris


Cours de la Ville de Paris à l’école du Louvre (les vendredis de 18h30 à 19h30)
A partir de novembre 2008
Chaque année, la Ville de Paris et l’Ecole du Louvre proposent un rendez-vous hebdomadaire autour d’un thème.

Petite grammaire des immeubles parisiens. Une histoire de Paris en façade.
Ecole du Louvre. Amphithéâtre Rohan
99 rue de Rivoli – 75001 Paris (entrée par le Carrousel du Louvre)
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles
www.ecoledulouvre.fr ou 01 55 35 18 35


Mois de la Photo
Novembre 2008
Le prochain Mois de la Photo à Paris aura lieu en novembre 2008. La thématique retenue pour cette édition est "La photographie européenne, entre tradition et mutation".
Depuis sa création en 1980, le Mois de la Photo a fortement contribué à faire de Paris une des grandes capitales de la photographie et s'appuie sur une importante mobilisation des institutions culturelles et des galeries parisiennes. Cet événement est l'occasion de présenter entre 70 et 80 expositions et d'organiser des projections, des rencontres et des débats.


Colloque « Revoir Henri Cartier-Bresson »
14 et 15 novembre 2008 de 10h à 18h
L’année 2008, centenaire de la naissance d’Henri Cartier-Bresson (né le 22 août 1908), est l’occasion de porter un nouveau regard sur son œuvre, de s’interroger sur sa place dans l’histoire artistique et sociale du XXe siècle, et sa postérité. Dans ce but, un colloque international est organisé dont la première partie - « Cartier-Bresson : images de l’histoire » - aura lieu en octobre au Centre international de Cerisy-la-Salle; la seconde - « Revoir Henri Cartier-Bresson» - se déroulera en novembre au Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, lors du Mois de la Photo et du salon international Paris Photo. Les intervenants, personnalités éminentes du monde de la photographie, se pencheront sur les questions d’élaboration, de diffusion et de réception de l’œuvre de Cartier-Bresson. Entrée libre sur inscription dès juin et sous réserve des places disponibles.
www.henricartierbresson.org
Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris (auditorium)


ÉTABLISSEMENTS CULTURELS
DE LA VILLE DE PARIS

Le CENTQUATRE


Le CENTQUATRE est un établissement artistique de la Ville de Paris dédié à la production et à la création, situé dans le 19e arrondissement sur le site des anciennes Pompes funèbres. Avec plus de 35 000 m² de surface totale, le CENTQUATRE permettra au public de développer un regard nouveau sur les arts d’aujourd’hui. Le CENTQUATRE représente une aventure culturelle innovante. Les arts plastiques, la musique, la danse, le théâtre, la vidéo, la mode, le design, le cinéma, la littérature y trouveront leur place en permanence, sous forme de résidences, d’expositions et de festivals… Il accueillera aussi des commerces, un restaurant et des équipements publics de proximité pour les pratiques artistiques amateurs et la petite enfance.
Le CENT QUATRE est un nouveau passage ouvert tous les jours à partir du 11 octobre 2008.
Ouverture au public le 11 octobre 2008.
www.104.fr


ICI – Institut des Cultures d’Islam

Le centre de préfiguration de l’Institut des Cultures d’Islam est un lieu de culture et de formation favorisant les échanges, l’élaboration de projets et la diffusion de connaissances autour des cultures musulmanes. Il est le laboratoire du futur ICI, établissement qui verra le jour en 2012 sur deux sites de la Goutte d’Or. La programmation est évolutive. Ses grands axes sont définis en lien avec son parrain, l’artiste Abd Al Malik, les partenaires institutionnels et associatifs du centre, ainsi que son conseil scientifique.
www.ici.paris.fr

Les Veillées du Ramadan
Jusqu’au 2 octobre 2008
Ces Veillées offrent à tous les habitants du 18e arrondissement, et plus largement aux Parisiens et Franciliens, la possibilité de découvrir, ou d’approfondir leurs relations avec la diversité des expressions culturelles du monde musulman bien trop souvent réduites dans l’imaginaire collectif au monde arabe. Elles sont ainsi l’occasion de découvrir l’islam tel qu’il se vit aujourd’hui non seulement au Maghreb et au Moyen Orient mais aussi en Europe, au Canada ou en Afrique subsaharienne. Les Veillées du Ramadan se dérouleront principalement à l’Institut des Cultures d’Islam en associant d’autres lieux comme Le Centre Musical Fleury Goutte d’Or Barbara, le Lavoir Moderne Parisien et L’Alhambra avec le concert de Natacha Atlas.


Mosquées de Paris, une exposition et un film documentaire.
Jusqu’au 6 octobre 2008
Cette exposition rassemble 78 photographies en noir et blanc de Jean-Michel Riera accompagnées de textes inédits, inspirés des lieux représentés, du journaliste Thomas Deltombe. Regards croisés d’un photographe et d’un journaliste sur quelques-uns de ces lieux de médiation, lieux d’échange et simplement lieux de vie que fréquentent des milliers de parisiens. Un film documentaire de Jean-Michel Riera et Franck Hirsch sera également projeté.

Maison des métallos

La Maison des métallos a été inaugurée le 14 novembre 2007. C'est un espace dédié au spectacle vivant et à toutes formes d'expression artistique, à la diffusion des savoirs et au débat public. Elle réunit dans un même lieu des activités habituellement séparées – la pratique artistique professionnelle et amateur, l’échange des savoirs, les événements de quartier – pour les inscrire dans une dynamique de frottements et d’enrichissements mutuels. La vie de la Maison des métallos est rythmée par cinq formes d’activités : la création artistique, la pratique artistique au sein des ateliers professionnels et amateurs, les rencontres philosophiques et les débats publics, la pratique numérique et les partenariats associatifs.


Corpus Eroticus
Du 17 octobre au 8 novembre 2008
Conception et mise en scène de Virginie Deville (Cie Ce dont nous sommes faits).
6 alcôves pour 6 acteurs et 6 auteurs contemporains. Six alcôves abritant chacune un monologue - une confidence érotique - et 12 spectateurs : des situations rêvées, un florilège de styles et d’imaginaires, un enivrement kaléidoscopique qui explore toutes les facettes du désir...
(Textes : commande d'écriture, sous l'égide de la Fondation Beaumarchais auprès de Marie Nimier, Camille Laurens, Roland Fichet et Christian Siméon, José Pliya, Nathalie Fillion).


La Jeune fille de Cranach de Jean-Paul Wenzel
Du 21 octobre – 1er novembre 2008 et du 16 au 20 décembre 2008
Mise en scène de l'auteur, scénographie de Henri Cueco, musique de Berry Hayward, avec Gabriel Dufay, Claude Duneton, Lou Wenzel.
Texte écrit en février 2007, dans le cadre des Nouvelles écritures théâtrales (ANETH).
Jour d’été. Une jeune fille nue, surprise par l’orage, pousse la porte de ce qui reste d’un ancien château abandonné, au bord d’un étang. Contre toute attente, un vieil érudit s’y trouve, assis au milieu d’une montagne de livres. Se noue alors entre eux, une étrange relation où le réel va sans cesse se fracturer, n’offrant plus qu’une multitude de reflets comme autant de glissements de temps, d’identités, de désirs entrevus…


Rencontre (Inde/France) - Rukmini Chatterjee
Du 6 au 12 novembre 2008
Conception, création, chorégraphie de Rukmini Chatterjee, avec deux danseurs classiques indiens, deux danseurs classiques français et cinq musiciens indiens et français.


1978-2008 Retour en Lorraine du Collectif Bar Floréal
Du 8 au 25 novembre 2008
Près de 30 ans après le reportage fait par André Lejarre et Alex Jordan, deux membres fondateurs du collectif de photographes Le Bar Floréal, lors des grèves et mouvements à Longwy en 1979 au moment de la fermeture de la plupart des usines sidérurgiques, retour en Lorraine pour confronter les visions des différentes générations qui constituent aujourd'hui le collectif, dans les cadre de la thématique du Mois de la Photo à paris : entre tradition et mutation.
Un questionnement artistique : comment la photographie peut-elle se faire le témoin de l'évolution d'un territoire ? - possibilités et limites - un état des lieux aussi, mais surtout un questionnement sur les transformations sociales, économiques et culturelles en France, en Europe et dans le monde.
A partir des reportages noir et blanc de l'époque, à partir de « photos souvenirs » sorties des tiroirs des habitants de Longwy aujourd'hui, à partir des rencontres faites par les photographes du Bar Floréal en revenant dans ces vallées lorraines qui ne sont plus sidérurgiques, se construit un propos original, une exposition à plusieurs voix, mise en scène par l'atelier Nous travaillons ensemble (issu de Grapus).


Itinéraires de Pierre de Vallombreuse
Du 18 novembre 2008 au 16 décembre 2009
Ce photographe de renommée internationale prolonge son exploration des différentes peuplades à travers le monde, gardant trace de civilisations en voie de disparition, prolongeant leur souvenir, et notre interrogation - en regard des us ancestaux - quant à nos propres modes de développement et d'organisation sociale.

Retrouvez toute la programmation sur www.maisondesmetallos.org

Les trois baudets

Cette nouvelle salle insonorisée de 250 places redeviendra le lieu d’art et d’essai de la chanson francophone dans les prochains mois. Scène pilote et relais parisien, elle se consacrera à la découverte, au développement et à la diffusion des jeunes talents, d’ici et d’ailleurs. Une programmation détonante, deux bars et un restaurant feront des trois baudets le futur repaire des artistes. Ceux déjà “chéris” du public y créeront leurs projets parallèles et habiteront les lieux de toute leur fantaisie et leur puissance artistique.
www.lestroisbaudets.com


ÉTABLISSEMENTS CULTURELS
DE LA VILLE DE PARIS

Maison des pratiques artistiques amateurs (MPAA)

La Ville de Paris a décidé de dédier l'Auditorium Saint-Germain aux pratiques amateurs des arts de la scène pour témoigner de l’importance qu’elle accorde à l’engagement personnel des parisiens dans une pratique artistique. Situé en plein cœur du 6e arrondissement, ce nouvel espace a été inauguré le 20 octobre 2006. Il favorise échanges et confrontations de toutes les disciplines artistiques (musique, danse, théâtre) et contribue à susciter et encourager l’attitude créatrice des amateurs ainsi que les rencontres entre «amateurs» et «professionnels».
www.mpaa.fr

Présentation de l’état des lieux des ressources à Paris pour les amateurs en danse, musique et théâtre
Le 26 septembre à 11h

Au cours des dix-huit derniers mois la MPAA a effectué un travail de recensement, arrondissement par arrondissement, des ressources offertes aux amateurs en danse, théâtre et musique à Paris. 987 structures de formation, 534 compagnies et ensembles amateurs et 511 lieux de répétition ou de diffusion ont ainsi été répertoriés.

Débats
Le 27 septembre de 11h à 18h
Cette journée sera l’occasion de poursuivre la réflexion engagée par la MPAA sur les pratiques en amateur des arts de la scène, à travers la contribution des membres de son conseil artistique. Les débats seront animés par Anne Montaron, productrice à France Musique.


Une semaine consacrée au théâtre
Du 18 au 26 octobre 2008
Une semaine consacrée au théâtre où il sera particulièrement question des auteurs avec la FNCTA (Fédération nationale des Compagnies de Théâtre Amateur), ANETH (Aux Nouvelles Ecritures Théâtrales) et la compagnie Regard en France Cie.


MUSIQUE

Concours internationaux de la Ville de Paris

Concours de flûte Jean-Pierre Rampal
Du 23 septembre au 4 octobre 2008
www.civp.com

400 ans de Québec
Catherine major, Moran
Le 7 et 8 octobre à 20h
Les trois baudets sont hors les murs au divan du monde
www.lestroisbaudets.com

CR Avery, Creature, Radio radio
Le 10 et 11 octobre à 20h30
Centre musical fleury goutte d’or – Barbara
www.fgo-barbara.fr


Paris de la musique
Du 7 au 17 novembre 2008, clôture au Théâtre du Châtelet
Festival qui mêle musique classique et contemporaine.
www.mnl-paris.com

ARTS DE LA RUE - CIRQUE

Village de cirque
Du 2 octobre au 2 novembre 2008
De rue et de cirque, est le premier opérateur de diffusion artistique pour les arts de la rue et le cirque contemporain à Paris et en Ile-de-France. Sa saison de programmation s’étend d’avril à octobre. En octobre, elle propose un grand village de cirque nouveau, avec 4 grandes compagnies françaises.
Pelouse de Reuilly – Paris 12e (bois de Vincennes)
www.2r2c.coop

Les Passagers, Cie LA VALISE
Du jeudi 2 octobre au dimanche 12 octobre
Voyage intérieur sous Chapiteau. Tout public à partir de 10 ans

Omnia Palace, Cie LE NADIR
Du jeudi 2 octobre au dimanche 12 octobre
Cirque cabaret acrobatique et burlesque. Tout public à partir de 4 ans

ABA DABA, Cie CIRQUE ELECTRIQUE
Du mercredi 15 octobre au dimanche 2 novembre

Spectacle enfantin, ménagerie en peluches. Jeune Public à partir de 2 ans

Raté Rattrapé Raté, NIKOLAUS / Cie Pré-O-Ccupé
Du mercredi 15 octobre au dimanche 2 novembre
Cirque théâtre - trio clownesque. Tout public à partir de 10 ans

Chapiteau d’Adrienne

Le Chapiteau d’Adrienne présente sous sa toile les créations d’Adrienne Larue et invite les créateurs émergents du cirque contemporain à la rencontre de leur public. Espace qui n’oublie pas la place de l’artiste dans la cité, ce chapiteau d’utopie est mis à la disposition des créations, fêtes, ou toutes initiatives prises par le mouvement associatif du 18e.
Programmation d’avril à octobre près de la porte Montmartre (62, rue Binet).
www.chapiteau-adrienne.fr


ARTS DE LA RUE - CIRQUE

Le Cirque Binet

Le Cirque Binet est un nouvel espace culturel initié et financé par la ville de Paris et dédié aux Arts du Cirque et aux arts de la rue. Au cœur du quartier de la porte de Montmartre (Paris 18e), sous son chapiteau bleu, il invite des artistes et des compagnies de cirque pour un temps de création et de représentation.
Programmation de novembre à mars près de la porte Montmartre (62, rue Binet).

Mobile
Cie Chabatz d’Entrar
Résidence : du 6 au 19 octobre 2008
Représentations : 10, 11, 12 , 17,18 ,19 octobre 2008 (vendredi et samedi à 20h30, dimanche à 17h)

Jonglages
Par la Maison des Jonglages
Représentation : samedi 8 novembre 2008 (16 h et 20h30)

Objet Nature
Cie Les Intouchables
Résidence : du 10 au 23 novembre 2008
Présentation d’une étape de travail le 21 novembre 2008 à 19h pour les professionnels, le 22 novembre 2008 à 17h pour les habitants du quartier.

Grusvägen 7
Tide Company
Résidence : du 1er au 14 décembre 2008
Présentation d’une étape de travail le vendredi 12 décembre 2008 à 19h.

Festival Une Goutte de Noël
Cie La Production des Lendemains Difficiles
Résidence : du 19 décembre 2008 au 4 janvier 2009
Représentations : 19, 20, 21 décembre 2008 ; 26, 27, 28 décembre 2008 et 02, 03, 04 janvier 2009

Modules
Association W
Résidence : du 2 au 8 février et du 16 au 22 février 2009

Projet sans gravité
Cie Dis Bonjour à la Dame
Résidence : du 02 au 22 mars 2009
Représentations : vendredi 13 et vendredi 20 mars 2009
Horaires : 20h30

www.cirquebinet.com

THÉÂTRE

Maison de la Poésie

L’oral et hardi
Jusqu’au 4 octobre 2008
Allocution poétique conçue, mise en scène et interprétée par Jacques Bonnaffé. Textes de Jean-Pierre Verheggen, scénographie Michel Vandestien.
www.maisondelapoesieparis.com


Théâtre Silvia Monfort

La Cerisaie
Jusqu’au 2 novembre 2008

De Anton Tchekhov, traduction André Markowicz et Françoise Morvan, mise en scène Jean-Louis Martin-Barbaz assisté de Lucrèce Carmignac et Guillaume Tarbouriech.
Nous avons tous une cerisaie dans la tête et ses racines nous broient le coeur. Tragédie ou vaudeville ? « Trop de larmes » disaient les détracteurs, mais ce sont autant d’éclats de rire pour redonner un sens à notre vie.
www.theatresilviamonfort.com


Théâtre de la Cité internationale

Dedans Dehors David
Du 2 au 25 octobre 2008
Mise en scène et installation de David Bobee, d’après le portrait II du roman Closer de
Dennis Cooper.
David Bobee dénonce les pièges qui attendent sa génération : la société de consommation, le vide caché derrière le trop plein. Pour nous faire entendre le danger, il s’est emparé des mots de Dennis Cooper, l’Américain qui comme Bret Easton Ellis, conjugue sexe, drogue et rock and roll dans ses portraits de jeunes gens en quête d’identité dans un monde vide de sens. Il a choisi le chapitre 2 de Closer son premier roman, qui donne la parole à David, jeune homme à la beauté artificielle, jeune star tout droit venue des magazines, dont on débusque vite les mensonges sur fond de désir éperdu d’être aimé…
www.theatredelacite.com

Coordonnées pratiques

Service de presse Mairie de Paris
Hôtel de Ville – 75196 Paris RP
Presse : Carmen Pellachal et Emilie Banaszuk 01 42 76 49 61

Direction des Affaires culturelles de la Ville de Paris – Hôtel d’Albret
31 rue des Francs-Bourgeois - 75004 Paris
Presse : Cécile Becker 01 42 76 84 24 / Florence Deluol 01 42 76 67 92

Bureau des musées - Action pédagogique et culturelle
Presse : Françoise de Chazournes 01 42 76 83 64

Musée d'Art moderne
de la Ville de Paris / ARC
11 avenue du Pdt Wilson
75116 Paris - 01 53 67 40 00
presse : Maud Ohana et
Peggy Delahalle

Maison de Balzac
47 rue Raynouard 75016 Paris
01 55 74 41 80

Musée Bourdelle
16 rue Antoine Bourdelle
75015 Paris - 01 49 54 73 95
Communication :
Mercedes San Martin

Musée Carnavalet -
Histoire de Paris
23 rue de Sévigné 75003 Paris
01 44 59 58 76
Communication/presse :
Sophie Boulé et Bruno Quantin

Musée Cernuschi, Musée des arts de l’Asie de la Ville de Paris
7 avenue Vélasquez 75008 Paris
01 53 96 21 72
communication :
Maryvonne Deleau

Musée Cognacq-Jay, musée du XVIIIe siècle de la Ville de Paris
8 rue Elzévir 75003 Paris
01 40 27 07 21

Les Catacombes
1 avenue du Colonel Henri Rol-Tanguy 75014 Paris
01 44 59 58 76
Communication/presse :
Sophie Boulé et Bruno Quantin

Musée Galliera,
Musée de la Mode de la Ville de Paris
10 avenue Pierre 1er de Serbie
75116 Paris - 01 56 52 86 00
communication/presse
Anne de Nesle

Petit Palais,
Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
5 avenue Dutuit 75008 Paris
01 53 43 40 00
Communication : Anne le Floch et Caroline Delga

Maison de Victor Hugo
6 place des Vosges 75004 Paris 01 42 72 10 16
presse : Florence Claval
Musée de la Vie romantique
16 rue Chaptal 75009 Paris
01 55 31 95 67
communication/presse :
Damien Thomasse

Musée Zadkine
100 bis rue d'Assas 75006 Paris
01 55 42 77 20
presse : Fasia Ouaguenouni

Mémorial du Maréchal Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris - Musée Jean Moulin
23, allée de la 2e DB
75015 Paris - 01 40 64 39 44
Communication :
Cécile Cousseau

Crypte archéologique du
Parvis Notre-Dame
1 place Jean-Paul II
Parvis de Notre-Dame
75001 Paris - 01 55 42 50 10
Communication/presse
Sophie Boulé et Bruno Quantin
01 44 59 58 76

Forum des images
Porte Saint-Eustache
Forum des Halles 75001 Paris 01 44 76 62 15
communication : Anne Coulon

Maison Européenne
de la Photographie
5 rue de Fourcy 75004 Paris
01 44 78 75 00
Presse : Aurélie Garzuel

Musée d’art et d’histoire
du Judaïsme
71 rue du Temple 75003 Paris
tél. : 01 53 01 86 60

Halle Saint-Pierre
2 rue Ronsard 75018 Paris
01 42 58 72 89
presse : Olga Caldas

Paris Bibliothèques
10, rue de Clichy 75009 PARIS
01 44 78 80 50
presse : Annabelle Allain et
Gérald Ciolkowski

CENTQUATRE
104, rue d'Aubervilliers
75019 Paris
Communication : Naïa Sore

Institut des Cultures d’Islam
19, rue Léon 75018 Paris
01 53 09 99 80

Cité Internationale des Arts
18 rue de l'Hôtel de Ville
75004 Paris
Corinne Loisel
corinne.loisel@citedesartsparis.fr

Maison des Métallos
94, rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
01 48 05 88 27

Les trois baudets
64 bd de Clichy 75018 paris
Presse : Jean-Vincent Banes

Maison des pratiques artistiques et amateur – Auditorium Saint-Germain
4 rue Félibien 75006 Paris
01 46 34 68 58

Théâtre 13
103 A bd Auguste Blanqui
75013 Paris
01 45 88 16 30

Théâtre 14 Jean-Marie Serreau
20 avenue Marc Sangnier
75014 Paris
01 45 45 49 77

Coopérative De rue et de cirque - 2r2c
01 46 22 33 71
Presse : Elodie Peltier

Cirque Binet
62 rue René Binet
75018 Paris
presse : Simon Oliveau
01 76 74 74 94

Paris Info Mairie
39 75




[ view entry ] ( 1388 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1199 )

<<First <Back | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | Next> Last>>


>
>