>
>

PLACE ROYALE OU PLACE DES VOSGES ? ....... LES DEUX S IL VOUS PLAIT ! 


La place Royale était l’ancien nom de la place des Vosges. Il se situe justement sur le coté sud de l’ancienne place Royale, près du musée Victor Hugo. Ce Restaurant de grande tradition a réussi plusieurs paris : celui d’innover dans la tradition de la grande cuisine française en s’inspirant des recettes du sud et en inventant sans cesse. Ensuite, il offre un rapport qualité prix exceptionnel, menu du midi à 18 euros, menu du soir copieux et gourmand comprenant apéritif, entrée, plat, dessert et ½ bouteille de bon vin par personne rouge ou blanc et le café. Le tout compris à moins de quarante euros, un accueil sympathique et un service impeccable en fait notre coup de cœur de l ‘année 2010. Testez la Tatin de Légumes, Les brochettes de Gambas, le café Gourmand, les glaces artisanales maison… La terrasse sur la plus belle place de Paris en été est un avantage en plus… Venez vite, mais réservez ! Arnaud Lessatini et Frédéric Paquet, les deux créateurs vous accueillent comme des amis.

2 bis Place des Vosges – 75004 PARIS
01 42 78 58 16 - réservez absolument pour le soir !



[ view entry ] ( 564 views )   |  permalink  |   ( 3 / 169 )
10 More Reasons to Visit Gay Paris this Summer 

Paris, France — IGLTA members worldwide continue to be a vital source of news and information for gay and lesbian travelers. French member Richard Nahem, private tour guide and author of the popular Parisian blog EyePreferParis, was recently called upon by IGLTA media partner Passport magazine to pen the cover article of their May 2010 issue, in news stands on 12 April. Nahem’s “10 ways to say ‘I Love You’ in Paris” gives lovers at least 10 great reasons to visit the City of Lights. With more than 30 IGLTA members waiting to welcome you with open arms, Paris is also an ideal stopover destination on your way to or from the 2010 IGLTA Convention in Antwerp this June. So, whether you are traveling with the love of your life or just feel like sampling some of the local delicacies, come say “I love you” to someone special in Paris this summer!

[ view entry ] ( 1018 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1477 )
RELOOKING A L HOTEL ECOLE CENTRALE 
Le charmant petit hotel 3 etoiles de l Ecole Centrale situé face au musée des arts et metiers est idealement placé. l'accueil de Catherine Laroulandie et son équipe sont un point fort , la complète rénovation de toutes les chambres dans un style chaleureux néo provençal apporte un peu de gaité dans le ciel gris parisien. les prix sont plus que raisonnables et bien souvent négociables si vous restez pour un long séjour et réservez en direct via parismarais.com.

le petit déjeuner est offert pour tous les clients de parismarais.com

Hotel Ecole Centrale
3 rue Bailly
75003 Paris

Tel. : +33 (0)1 48 04 77 76
Fax : +33 (0)1 42 71 23 50
Metro : Arts et Métiers ou Reaumur Sebastopol
Manager : Mrs Catherine Laroulandie

Reception open 24 hours
Air conditioning
Free WiFi access

Single ou double room
100 € - 155 €
Breakfast offered

[ view entry ] ( 935 views )   |  permalink  |   ( 3 / 704 )
POLITIQUE : rien n a changé depuis Louis 14, la preuve... 
Extrait d'une conversation entre Colbert et Mazarin sous LOUIS XIV

Colbert : Pour trouver de l’argent, il arrive un moment où tripoter ne suffit plus. J’aimerais que Monsieur le Surintendant m’explique comment on s’y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu’au cou…
Mazarin : Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu’on est couvert de dettes, on va en prison. Mais l’Etat… L’Etat, lui, c’est différent. On ne peut pas jeter l’Etat en prison. Alors, il continue, il creuse la dette ! Tous les Etats font ça.

Colbert : Ah oui ? Vous croyez ? Cependant, il nous faut de l’argent. Et comment en trouver quand on a déjà créé tous les impôts imaginables ?
Mazarin : On en crée d’autres.

Colbert : Nous ne pouvons pas taxer les pauvres plus qu’ils ne le sont déjà.
Mazarin : Oui, c’est impossible.

Colbert : Alors, les riches ?
Mazarin : Les riches, non plus. Ils ne dépenseraient plus. Un riche qui dépense fait vivre des centaines de pauvres.

Colbert : Alors, comment fait-on ?
Mazarin : Colbert, tu raisonnes comme un fromage ! il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches… Des Français qui travaillent, rêvant d’être riches et redoutant d’être pauvres ! C’est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus ! Ceux là ! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser… C’est un réservoir inépuisable.

Extrait du « Diable Rouge »
à méditer pour les prochaines elections régionales.


[ view entry ] ( 607 views )   |  permalink  |   ( 3 / 338 )
Bonne et Heureuse année 2010 ! 
Pendant cette nouvelle année, toute l'équipe de parismarais s'attachera à donner au monde entier la plus belle image de notre quartier.

merci à nos 4 millions de visiteurs internationaux
merci à tous nos annonceurs qui nous ont soutenu depuis 2005
merci aux centaines de médias et organismes touristiques qui ont relayé notre activité, nos articles, nos sélections d'adresses
merci à l'Office du tourisme de Paris, à Maison de La France, aux mairies du 3è et 4è arrondissement pour leur amical soutient

Parismarais.com
Le site ambassadeur du cœur de Paris


Rions un peu et découvrons nos animaux préférés : les bonanés

http://dl.dropbox.com/u/106766/LesBonnesAnnee.mp3

[ view entry ] ( 607 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 1118 )
Magie de Noël au Pavillon de la Reine ****  
Lorsque Paris scintille des lumières de Noël…
que les boutiques se parent de décorations éclatantes et que les rues résonnent de cantiques…
c’est un autre visage de la capitale qui s’offre aux visiteurs... !
Une atmosphère féérique au fil des marchés de Noël et des animations qui égaient la capitale.Pour vivre l’esprit de Noël le temps d’une escapade romantique parisienne, le Pavillon de la Reine**** niché sur la Place des Vosges au coeur du Marais, saura séduire les inconditionnels de détente luxueuse.
Membre de la chaine Châteaux et Hôtels Collections de France et labellisé Small Luxury Hotels of the World, le Pavillon de la Reine offre 54 chambres et suites au style unique et personnalisé. Les « accros » du bien-être pourront également se faire chouchouter à loisir au «Spa de la Reine by Carita », tout récemment inauguré sur 250m2. Au programme, soins cocooning, hammam,
jacuzzi et salle de fitness. L’occasion de faire fi des régimes en cette période de fêtes pour mettre les papilles en émoi !
« Un Noël au Pavillon de la Reine… »
à partir de 350 euros la nuit par personne
Prix comprenant : l’hébergement en chambre double avec petit déjeuner,
un petit sapin de Noël dans la chambre, un cadeau de Noël, une demi
bouteille de champagne, l’accès gratuit au hammam, jacuzzi et salle de
fitness, le stationnement en parking privé.

Offre valable pour 2 nuits minimum, selon disponibilités du 23 novembre au 27 décembre 2009. à réserver en ligne ou par téléphone sur parismarais.com.


[ view entry ] ( 620 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 1224 )
NOUVEAU, TOUS LES DIMANCHES, LE BRUNCH CHEZ F AND B RUE CHARLOT 
Certainement l' un des plus copieux et meilleurs rapport qualité prix du marais, le brunch du restaurant F and B mixe astucieusement les saveurs du sud-ouest a un brunch anglo-saxon classique, service rapide, entre midi et 16H, jusqu'à ce qu il n y en ait plus. 21 euros tout compris ... le chef vous propose aussi à la carte d'autres plats du jours pour un déjeuner à la carte plus traditionnel.

Le Brunch du F and B 21€

1 boisson chaude
1 jus d'orange frais
Baguette taostée
Minis viennoiseries
Cakes salés
Assortiment de charcuterie
Quiche provençale
Oeufs brouillés (herbes, saumon ou bacon)
1 dessert au choix

A la carte

Oeufs brouillés (herbes, saumon ou bacon) 6€
Assiette de viennoiseries 6€
Pennes tomates et basilic 10€
Salade du berger 11€
Assiette Nordique 12€
Cheeseburger, Frites fraiches 12€

Desserts

Salade de fruits 5€
Fromage blanc 5€
Gauffre 5€
(sucre, chocolat, nutella, confiture, chantilly)
Tarte façon tatin 5€

14 rue charlot 75003 Paris



[ view entry ] ( 459 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 1187 )
MARIANNE STRÖM et le Marais 
« Le Marais vit et les hôtels aux façades un peu brutalement rétablies frétillent de tous leurs détails originaux… Marianne Ström a su rendre un Marais à l’architectecture toujours glorieuse et triomphante.»

Jean Derens,
ancien conservateur général de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris.

Marianne Ström : www.artspublics.net Anders Hus : www.andershus.fr




MARIANNE STRÖM

Exposition de photos sur Le Marais
à la galerie Anders Hus, 27 rue Charlot, Paris 3e.

Vernissage le 18 novembre à partir de 18h
en présence de l’artiste.

Exposition jusqu’au 5 décembre




[ view entry ] ( 426 views )   |  permalink  |   ( 3 / 2615 )
LE PETIT MOULIN SE RELOOKE, MAIS TOUJOURS EN CHRISTIAN LACROIX 
Le merveilleux hotel du petit moulin, propriété de madame Nadia Murano est un des rendez vous chic de la mode et une figure emblématique de cette nouvelle generation de boutique hotels haute couture. saluons la modératon de ses tarifs qui sont quasiment inchangés depuis son ouverture et seulement 4 ans apres le relooking de nombreuses chambres, toujours plus originales, plus belles, plus Lacroix que Lacroix !




chambres à partir de 190 euros.

réservation en direct avec l'hotel : http://www.parismarais.com/f_hotels-4-etoiles-paris.htm

[ view entry ] ( 480 views )   |  permalink  |   ( 3 / 797 )
PARIS INONDE EN 1910 une exposition a la bibliotheque historique de la ville de Paris 
L’exposition présente plus de 200 documents, pour la plupart inédits, provenant majoritairement des collections de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, qui, dès les premiers jours de l’inondation, s’était attachée à collecter les témoignages écrits ou iconographiques de l’événement.

Photographies originales, cartes postales, affiches, presse illustrée, plans, peintures et dessins, publicités, manuscrits et archives, films d’actualités, nous restituent, exactement cent ans après,la métamorphose de Paris et les bouleversements de la vie des Parisiens, du dérèglement de la ville moderne aux réactions des pouvoirs publics, pendant l’inondation spectaculaire de 1910.

Les cartes postales de cette époque, source iconographique irremplaçable, seront consultables depuis une borne interactive présentant le territoire parisien indexé en plus de 300 rues inondées en 1910. Le public pourra ainsi visiter virtuellement son propre Paris transformé par la crue. La mémoire de l’inondation de 1910 ne s’est jamais éteinte, certes à cause de son ampleur, mais aussi en raison de la médiatisation sans précédent dont elle a été l’objet : elle est la première catastrophe de cette envergure dont les nouveaux médias ont pu s’emparer : la photographie d’actualité, servie par des agences de presse structurées, la carte postale illustrée, la presse à grand tirage illustrée de photographies, le cinématographe.

Servie par son aspect spectaculaire - esthétique ou pittoresque -, l’inondation de 1910 nous a été transmise par des milliers d’images, déclinées en albums souvenirs ou en séries prolifiques de cartes postales photographiques, devenus rapidement objets de collection.
Ces images et ces documents nous dressent le portrait étonnant d’un Paris éphèmère, tour à tour esthétique et pittoresque, drôle et dramatique

Rendez vous A la Galerie des Bibliothèques - 22, rue Malher Paris 4e

[ view entry ] ( 379 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1983 )
DRIVING IN PARIS AND GETTING GAS... 

When walking around Paris you can't help but notice all the cars. They crowd every road, honking impatiently, and are parked bumper to bumper on every side street. There is no doubt that despite the excellent métro (subway) and bus systems, Parisians love their vehicles.

So one day it dawned on me: there are so many cars in Paris, but where are all the gas stations?

To find the answer, I pulled out my handy “Paris Pratique”, the pocket sized map organized by each of the twenty arrondissements which includes an indispensable metro map. Sure enough, I found service stations in the legend. I started looking at the central arrondissements near where I was staying, and there were very few gas stations to be found.

My friend Pascal Fonquernie, founder of the Parismarais website, just bought a beautiful Renault cabriolet (convertible), so I thought he would be a good person to ask where to get gas in Paris. He told me that in central Paris the number of gas stations is definitely restricted by space, but there are also safety considerations since the areas are so densely populated.

I found this service station pictured above while walking along rue des Archives, a bustling café and boutique filled street in le Marais. I was quite surprised that the gas pumps were basically sitting on the sidewalk by the side of the road, and discovered that in central Paris, this is exactly how many of the stations are set up.

The Elan shot was snapped by Jan McIntyre, chef extraordinaire and author of the Cuisine de Jan blog. We were walking along avenue Duquesne in the 7th arrondissement near the Eiffel Tower on our way to the market street rue Cler. As the owner of a cute Peugot cabriolet, Jan told me that there are a greater number of larger gas stations that are designed more like North American stations located in the outer arrondissements and on the Périphérique, the large and very busy four- to eight-lane ring road that surrounds the city of Paris.

Julie Vetter, web consultant and the founder of We Brand Online lives in the 13th arrondissement and sent a couple of photos of her local gas station on avenue de Choisy in the Chinese Quarter of Paris. It even offers an ecological hand car wash. Julie told me that there are stations in Paris with pumps that actually descend into the ground when the station is closed.

And the price of gas in Paris? The most recent price I saw on August 12 was 1.17 euros/litre -- that works out to about $1.75 Canadian. Guess the current gas price of just under $1/litre in Toronto isn't so bad after all....

Lynda Sydney, editor of http://www.carchick.ca/


[ view entry ] ( 971 views )   |  permalink  |   ( 3 / 2226 )
Escale zen au Pavillon de la Reine****  
L’automne parisien s’annonce sous le signe de nouvelles découvertes culturelles, prétextes à une escapade dans la capitale, l’espace de quelques jours...
Outre la Fiac du 22 au 25 octobre 2009, le Château de Versailles présente du 13 septembre au 13décembre prochain une exposition des oeuvres de Xavier Veilhan dans la Cour d’Honneur, la Cour Royale, les escaliers Gabriel et de la Reine ainsi que les jardins. Le Louvre n’est pas en reste avec une exposition consacrée aux maîtres de la peinture vénitienne, « Titien, Tintoret et Véronèse : Rivalités à Venise » (jusqu’au 4 janvier 2010)… sans oublier les Galeries Nationales du Grand Palais qui dédient leur espace à « Renoir au XXème siècle »

Situé sur la Place des Vosges, au coeur du Marais, l’un des quartiers historiques les plus réputésde Paris, le Pavillon de la Reine**** cultive une atmosphère élégante au luxe discret et représente le pied-à-terre idéal pour sillonner la ville au gré de ses envies.
Membre de la chaine Châteaux et Hôtels Collections de France et labellisé Small Luxury Hotels of the World, nouveau venu dans le réseau Parismarais.com, le Pavillon de la Reine offre 54 chambres et suites au style unique et personnalisé.
Bénéficiant d’un magnifique spa, « Le Spa de la Reine by Carita », inauguré en juin dernier sur 250m2, le Pavillon de la Reine permet à chacun de se ressourcer et se délasser après quelques heures de marche, entre shopping et musées.

A réserver sur parismarais.com une formule découverte « 2 nuits »
à partir de 590 euros par personne
(au lieu de 738 euros par personne)
Prix comprenant : l’hébergement 2 nuits en junior suite avec petit
déjeuner, une demi bouteille de champagne rosé, une boîte de
macarons, un massage ou soin au spa par personne et l’accès gratuit
au hammam, jacuzzi et salle de fitness.

http://www.parismarais.com/5-star-hotel ... -paris.htm

[ view entry ] ( 579 views )   |  permalink  |   ( 3 / 755 )
IL N Y A PAS QUE ABBA EN SUEDE, IL Y A AUSSI LE BOIS. 
vive la suède, qui préside l'Europe, vive une architecture écologique, et vive le travail photographique remarquable de Marianne Strom.
à partir du 28 septembre, à la mairie du 3e arrondissement.




[ view entry ] ( 318 views )   |  permalink  |   ( 3 / 673 )
ENFIN UN BAR GAY CONVIVIAL ET HUMORISTIQUE DANS LE MARAIS 
L'Enchanteur bar reste ouvert cet été tous les jours dès 17h à 2h et jusqu'à 6h le week end.

Rendez vous tous les soirs pour notre Happy hours 18h00 - 20h00 sur perlfort blonde anis kir et vin cuit avec l’happy casse croute.

C'est vous qui faites le choix des musiques avec notre juke-box. "6500 titres"

Le karaoke gay est ouvert dans le petit cabaret tous les jours dès 22h et 20h le dimanche pour venir exprimé votre talent ou pas :) avec 7000 nouveaux titres au choix.

" A prendre ou a lecher " La parodies humoristique !!
Texia Officiel vous accueilles tous les mercredis à l'Enchanteur pour animer l'apéro de 18h à 22h avec des jeux, des shows.
Des cadeaux à tous les participants !

On vous prépare une rentrée très mouvementé a l'Enchanteur avec de nombreux évènements. Show transformiste, concert, et la star ac de l'enchanteur, mais shuttttt !!!! nous vous donnerons des infos prochainement.

Un fumoir est à disposition au petit cabaret.

L'Enchanteur Bar - 15 rue Michel le comte - paris 03

[ view entry ] ( 978 views )   |  permalink  |   ( 3 / 738 )
LES VISITES INVERTIES DE PARIS GAY VILLAGE, POUR DECOUVRIR LE GAY PARIS AUTHENTIQUE 

Vous passez l'été à Paris ?
Le dimanche, venez vous balader avec ParisGayVillage et découvrez 300 ans d'histoire des homos et lesbiennes au cours d'une Visite Invertie.
Des Tuileries à Montmartre en passant par la rue Sainte-Anne ou le Marais, laissez-vous conter la vie d'homosexuel(le)s célèbres ou oublié(e)s et découvrez leurs lieux de rencontre ou de revendications.
5€ prix spécial été.

Dimanche 12 juillet :
Mes années 80 : de la rue Sainte-Anne au Marais
16h (Rdv au coin de la rue Sainte-Anne et de la rue Thérèse. M° Pyramides)
Entre 1979 et 1982, le Paris Gay vit une époque charnière de son histoire : les lieux de rencontre des homosexuels vont sortir du placard et se démocratiser. Les gays récoltent les dividendes des luttes des années post-68 et ne connaissant pas encore le Sida. Hervé Latapie, aujourd'hui Taulière de La Boîte à Frissons au Tango, vous raconte cette histoire en y mêlant ses souvenirs de jeunesse.

Dimanche 19 juillet :
Les dames du XVIème arrondissement
15h (Rdv M° Argentine)
Le XVIème arrondissement a abrité la vie et les amours de nombreuses lesbiennes entre la Belle Epoque et la Seconde Guerre Mondiale. Les destins de Mathilde de Morny, Renée Vivien, Liane de Pougy, Colette, Elisabeth de Gramont entre autres sont au programme de cette balade dans un arrondissement pas si souvent parcouru.

Dimanche 26 juillet :
Le Marais, un amour de ghetto ?
16h (Rdv M° Rambuteau, devant la Cafétéria Flunch)
Comment s'est constitué le quartier gay du Marais ? Quelle en est son origine et comment a-t-il évolué ? En circulant d'un établissement à un autre, nous évoquerons l'histoire des homosexuels parisiens des années 80-90 : la démocratisation et commercialisation de leur sociabilité, la conquête de l'égalité des droits, la mobilisation contre le sida... Cette visite est l'occasion de s'interroger sur le sens, la force et les limites d'un esprit communautaire. Pendant la balade, le débat est ouvert !

Dimanche 02 août :
Mes années 80 : de la rue Sainte-Anne au Marais
16h (Rdv au coin de la rue Sainte-Anne et de la rue Thérèse. M° Pyramides)
Entre 1979 et 1982, le Paris Gay vit une époque charnière de son histoire : les lieux de rencontre des homosexuels vont sortir du placard et se démocratiser. Les gays récoltent les dividendes des luttes des années post-68 et ne connaissant pas encore le Sida. Hervé Latapie, aujourd'hui Taulière de La Boîte à Frissons au Tango, vous raconte cette histoire en y mêlant ses souvenirs de jeunesse.

Dimanche 09 août :
Le Père Lachaise féministe et/ou lesbien
14h (Rdv 13h45. M° Philippe Auguste. 20 pers max)
Le plus grand et le plus beau des cimetières parisiens, abrite les tombes de plusieurs figures du féminisme et de lesbiennes célèbres. La promenade permet de les découvrir et de rappeler le destin de Rosa Bonheur ou de Gertrud Stein, et les combats de Sophie de Condorcet ou Christiane Rochefort pour l’émancipation des femmes.

Dimanche 16 août :
Le Marais, un amour de ghetto ?
16h (Rdv M° Rambuteau, devant la Cafétéria Flunch)
Comment s'est constitué le quartier gay du Marais ? Quelle en est son origine et comment a-t-il évolué ? En circulant d'un établissement à un autre, nous évoquerons l'histoire des homosexuels parisiens des années 80-90 : la démocratisation et commercialisation de leur sociabilité, la conquête de l'égalité des droits, la mobilisation contre le sida... Cette visite est l'occasion de s'interroger sur le sens, la force et les limites d'un esprit communautaire. Pendant la balade, le débat est ouvert !

Dimanche 23 août :
Les lesbiennes de la rive gauche
15h (Rdv M° Saint-Placide)
Entre le Luxembourg et Saint-Germain-des-Prés, la Rive Gauche a accueilli de nombreuses lesbiennes, artistes et femmes de lettres entre 1900 et 1940.
Ces françaises et américaines ont eu une influence importante sur la vie intellectuelle comme sur l’émancipation des femmes et la visibilité lesbienne.
La promenade part sur les traces d’Adrienne Monnier et Sylvia Beach, Gertrude Stein et Alice Toklas, Djuna Barnes et Janet Flanner, Natalie Barney et Romaine Brooks…

Dimanche 30 août :
Des Tuileries au Palais-Royal, ma première visite
15h (Rdv Place des Pyramides)
Les jardins des Tuileries et du Palais-Royal furent les plus importants lieux de drague et de prostitution masculine du XVIIIème siècle. C’est aussi là que l’on discutait des changements de la société juste avant et pendant la Révolution : on y parlait, entre autre, de la dépénalisation de l’homosexualité. Entre ces deux jardins évoquons César de Vendôme sur la place qui a gardé son nom, deux enterrements mémorables à l’église Saint-Roch, Jean Cocteau rue Montpensier et bien d’autres choses encore …
Un parcours et des hauts-lieux qui évoquent presque 300 ans d’histoires gay et lesbiennes.
Idéal pour une première visite, non ?

RESERVATION SUR PARISGAYVILLAGE.com

[ view entry ] ( 968 views )   |  permalink  |   ( 3 / 745 )
LES BONNES FEES DE LA RUE CHARLOT 
la rue Charlot est une rue magique ou les boutiques et les restaurants les plus originaux se cotoient... Une nouvelle adresse à découvrir, juste en face du délicieux F & B , meilleure table de la rue avec un menu imbattable à 18 euros le midi pour 3 plats. A l'angle de l Hotel d'Anjou du Marais récemment rénové, de bonnes fées se sont installées, elles vous offrent les plus belles orchidées de la place de Paris mais aussi des tissus precieux, des accessoires déco pour une maison enchantée et enchanteuse. Les fées vous attendent a l'angle de la rue charlot et pastourelle, venez vite, un bon sort sera jeté sur votre déco.
19 rue Charlot 75003 - 01 43 70 14 76 - lesfeesdherbe@wanadoo.fr





[ view entry ] ( 1928 views )   |  permalink  |   ( 3 / 501 )
DARWIN EXPOSE SES THEORIES A BAGATELLE 
Fabienne Giboudeaux, adjointe chargée des espaces verts, inaugurera le 2 juin 2009 à
13h30, l’exposition « Dans les pas de Charles Darwin » qui rend hommage au naturaliste
Charles Darwin (1809-1882), dont on fête les 200 ans de la naissance, et à son oeuvre
majeure, De l’Origine des Espèces, parue il y a 150 ans.
Cette exposition-promenade vous invite à suivre les chemins empruntés par Darwin. Elle
retrace la vie du naturaliste, évoque son voyage à bord du navire le Beagle, qui détermina sa vocation, et présente sa démarche scientifique de façon simple et accessible à tous les publics.

Darwin a consacré une longue partie de sa vie à étudier les plantes et la nature. Venez
découvrir ou redécouvrir cette oeuvre exceptionnelle, qui a révolutionné l’histoire de la science,
illustrée et commentée au plus près des espèces végétales.

Date et lieu de l’événement :
Mardi 2 juin, 13h30
Lieu : Trianon, Cour d’Honneur et Galerie côté Seine du parc de Bagatelle
Adresse : Route de Sèvres à Neuilly – Bois de Boulogne (16e)
Accès : Métro pont de Neuilly, puis bus 43
Métro porte Maillot, puis bus 244
Métro Porte d’Auteuil, puis bus 241
Station Vélib’ au chemin de Ceinture du Lac Intérieur, av de Saint-Cloud
Personnalités présentes:
Fabienne Giboudeaux, adjointe chargée des espaces verts
Patrick Tort, directeur de l’institut Charles Darwin International et chercheur au Museum
National d’Histoire Naturelle



[ view entry ] ( 1661 views )   |  permalink  |   ( 3 / 509 )
I LOVE PIN UPS, I LOVE VEGAS, I LOVE RUE CHARLOT 
Oui, toi aussi cherri cherrri, viens te faire replatrer la façade chez Mademoiselle Vegas... Si Alice Sapritch etait encore de ce monde, elle serait la pour un relooking que meme jex four n aurait pu achever... http://www.kewego.fr/video/iLyROoafJjmp.html




[ view entry ] ( 747 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 2059 )
DORMEZ TRANQUILLE... ayez confiance... mais achetez quand même des masques ! 
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
de Bertrand Delanoë

Face à l’apparition de plusieurs foyers de grippe porcine à l’étranger et aux appels à
la vigilance de l’Organisation mondiale de la santé, je tiens à apporter aux Parisiens
plusieurs éléments d’information :
- Dans la capitale pas un seul cas n’a été détecté à ce jour, pas plus que sur le
reste du territoire français. Nous affrontons ce risque en responsabilité.
- Pour protéger les Parisiens, la Ville est en contact permanent avec l’Etat, dans
le cadre du « Plan national de prévention et de lutte contre la pandémie
grippale ». Nous travaillons avec la Préfecture de police, la zone de défense
de Paris et les services sanitaires, afin d’évaluer la réalité des risques et d’en
prévenir toutes les conséquences.
- Enfin, un plan de continuité d’activité et de fonctionnement minimal des
services publics municipaux a été élaboré pour l’ensemble des directions de la
Ville. C’est dans ce cadre qu’ont été achetés, à titre préventif, 5 millions de
masques pour équiper les agents municipaux investis de missions
opérationnelles en cas de crise.
La Ville de Paris est donc prête, et elle continuera de prendre, face à ce risque, les
mesures nécessaires. Nous le ferons avec sérénité et exigence, et toujours en toute
transparence.

Espérons-le... souvenez vous qu il y a 20 ans l'état français avait comme par magie fait s'arrêter le nuage de tchernobyl à la frontière suisse :-)))

[ view entry ] ( 804 views )   |  permalink  |   ( 3.8 / 2074 )
DU NOUVEAU A LA MAISON DE VICTOR HUGO... 

Chaque printemps, depuis quelques années, des accrochages renouvelés permettent aux visiteurs de découvrir la richesse et la diversité des collections permanentes de la Maison de Victor Hugo.
Cette fois, la sélection proposée porte principalement sur les illustrations de l’œuvre littéraire du grand homme et témoigne ainsi de l’important rayonnement qu’elle connut au XIXe siècle. Peintures, sculptures, dessins et gravures, photographies et éditions offrent ici un large panorama des œuvres phares de l’écrivain, du roman au théâtre et à la poésie.

Hugo devient, grâce à Hernani, le chef de file des Romantiques. Jouée pour la première fois en 1830 à la Comédie-Française, la pièce propulse son auteur sur le devant de la scène dans une célèbre «Bataille» où s’opposent Classiques et Modernes. Le Roi s’amuse, en 1832, donne l’occasion à Louis Boulanger, l’ami intime et l’illustrateur privilégié des œuvres de l’écrivain, de réaliser certaines de ses plus belles maquettes de costumes.

Des commandes passées par Paul Meurice auprès des artistes pour l’inauguration du musée en 1903, évoquent tour à tour Les Misérables, La légende des siècles, Les Burgraves, Les Orientales. Une salle aborde plus largement le premier grand succès populaire de Victor Hugo en 1831, Notre-Dame de Paris, avec des œuvres sur papier de Louis Boulanger ainsi que des peintures et des photographies de Nadar de la représentation de 1877. Enfin, des photographies d’Etienne Carjat en 1979, rappellent les premières adaptations théâtrales du roman.

La période de l’exil du proscrit à Guernesey (1855-1870) est évoquée à travers quelques peintures du petit-fils de l’écrivain, Georges Hugo, mais aussi des photographies d’Edmond Bacot, premier reporter photographe choisi par Hugo, qui immortalisa dès 1862 le décor que le poète avait conçu pour Hauteville House. En écho à ces premières prises de vue, des photographies contemporaines d’Olivier Mériel et de Joël Laiter perpétuent la magie du lieu.

La présentation s’achève sur un choix de dessins de Victor Hugo qui accompagnent la rédaction de son roman Les Travailleurs de la mer (1866). Victor Hugo a exceptionnellement inséré certains d’entre eux dans son manuscrit dont les gravures de Méaulle exposées ici prolongent encore «cet immense rêve de l’océan



[ view entry ] ( 796 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 451 )

<<First <Back | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | Next> Last>>


>
>