>
>

Un peu d'histoire, messieurs et mesdames les bon penseurs... 
Mariage homosexuel et homoparentalité, débat infondé ou sans fondements ?

En ce début 2013, avec l’arrivée de François Hollande au pouvoir, le débat est porté sur le mariage pour tous et le droit à l’homoparentalité. Des manifestations sont organisées par ceux qui réclament l’égalité tant prônée sur le devant de nos Mairies alors que d’autres, aux arguments douteux, se rassemblent pour interdire le mariage pour tous se mêlant d’un bonheur qui ne les concerne pas.

Maurice Godelier, l’un des plus grand anthropologue français, directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales déclarait dans le Monde : « Pendant des millénaires, la société a valorisé l’hétérosexualité pour se reproduire. Mais souvent l’homosexualité au sein des sociétés a été reconnue dans la formation de l’individu, en Grèce antique par exemple. J’ai vécu sept ans dans une tribu de Nouvelle-Guinée, les Baruya, où, pour être un homme, il fallait être initié. Les initiés vivaient en couple homosexuel jusqu’à vingt ans. » Il ajoute, « L’humanité n’a cessé d’inventer de nouvelles formes de mariage et de descendance. » Et poursuit en rappelant que « l’homosexualité est une sexualité autre mais normale. Ce n’est ni une maladie, ni une perversion, ni un péché. Les deux espèces de primates les plus proches de nous sont bisexuelles, tout comme l’espèce humaine. C’est un fait scientifique. Si on ne le reconnaît pas, on continue à charrier de l’homophobie. », L’homosexualité comme l’hétérosexualité signifie désir et amour, rappelle-t-il.

Concernant le droit à l’adoption, le slogan brandit par les réactionnaires anti-mariage et anti-adoption : « un papa, une maman, on ne ment pas aux enfants » est un leurre évident puisque l’on sait après maintes études que la paternité et la maternité sont des fonctions. Elles ne sont pas liées au genre de la personne portant ces valeurs ; les pères ne se mettent-ils pas à materner ? N’ont-il pas droit aux congés paternité ? De plus en analysant les traités psychologiques, on comprend que le rôle du père ou de la mère est bien plus complexe que cet apparat réactionnaire de la parfaite famille nucléaire. Elle est une conception modelée par des siècles de christianismes propre à l’Occident et qui n’a aucun sens pour beaucoup d’autres sociétés.

Lèvera t-on le nez de notre petite société française pour envisager d’autres manières de vivre, dans la compréhension et l’acceptation de diverses formes d’amour, ou continuerons-nous d’entendre ces crieurs abêtis par leur manque d’ouverture au
monde ? Affaire à suivre…

Léa Philippe

[ view entry ] ( 797 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 1710 )
LES PERSONNALITES DU MARAIS : EPISODE 16 
Matthieu Chedid (1971)

Ce chanteur et musicien français, plus connu sous le nom de —M— est un habitant du troisième arrondissement dans le haut Marais. Il est le fils du non moins talentueux, Louis Chedid et petit fils de la poétesse et auteur Andrée Chedid qui lui écrivit de nombreux textes pour ses chansons.

Dès son plus jeune âge Matthieu Chedid s’éprend de musique, il est choriste pour son père dans la chanson T’as beau pas être beau alors qu’il n’a que 6 ans. Jeune adulte d’une vingtaine d’année, il forme quelques groupes tels que Mat Mat, Les Bébés fous et Les Poissons rouges avec Matthieu Boogaerts, Julien Voulzy (fils de Laurent Voulzy) et Pierre Souchon (fils d’Alain Souchon).

Plus tard, Matthieu Chedid collabore avec de nombreux artistes tout au long de ses albums et de ses concerts comme Brigitte Fontaine, Sean Lennon, Vanessa Paradis ou Johny Halliday. Le personnage de —M— est créé pour détacher le vrai Matthieu Chedid de l’artiste excentrique et électrique qu’il devient sur scène. Un moyen également de prendre quelques disatances du nom familial bien connu des Chedid.

Ce super-héros aux costumes flamboyants et à la guitare endiablée, coiffé longtemps d’un « M » formé par ses cheveux, continue de ravir un grand nombre d'adeptes qui ne se lasse pas d’une musique qui sait évoluer selon les rebondissements d’un monde imaginaire à la fois touchant et poétique.

Léa Philippe


[ view entry ] ( 694 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 1753 )
LES PERSONNALITES DU MARAIS : EPISODE 15 
Honoré de Balzac

Balzac habite le Marais entre 1814 et 1824.
Sa famille arrivant de Tour se loge au 40 rue du Temple (actuelle 122). Le n°37 rue de Turenne abrite la pension Lepître qui accueille le jeune Balzac en 1814, puis le n°36 rue de Temple abrite le libraire-éditeur qui signe Balzac en 1822. Honoré séjourne au 17 rue Portefoin où les Balzac, ayant quittés Paris pour Villeparisis, garde un pied-à-terre. En revenant de Villeparisis en 1824, ils regagneront leur autre maison, rue Charlot.

Poussé par quelques médiocres écrivains Balzac co-écrit en 1822 de nombreux romans à la chaîne sous différents pseudonymes pour ne pas tarir le nom Balzac. Il rencontre dans cette même rue Laure de Berny - de vingt ans son ainée – qui est le premier grand amour de sa vie. Cette mère de sept enfants et déjà grand-mère, allie la fortune à la noblesse de la particule ainsi que la sagesse d’une mère, que Balzac déclare ne jamais avoir eu. Elle est la belle-fille du chevalier de Jarjailles qui tenta de faire évader Marie-Antoinette de la Conciergerie. Elle est sa muse et amante jusqu’en 1833 et l’inspirera pour le Lys dans la vallée.

Balzac occupe une pauvre chambre au 9 rue Lesguières en 1819 – supprimée par le percement du boulevard Henri IV. Il obtient son baccalauréat de droit mais déclare à ses parents qu’il veut devenir écrivain, ses parents cède devant l’entêtement de Balzac qui s’isole dans sa chambre pour ne plus qu’écrire. Après plusieurs ratés, il écrit de 1829 à 1852, quatre-vingt onze nouvelles et romans auxquels il faut ajouter une cinquantaine d’œuvres non achevées. Cette masse constitue la complexe formation de La Comédie humaine.

Travailleur forcené fragilisé par une santé faible, il multiplie les conquêtes féminines avant de se marier à la comtesse Hanska, femme qu’il courtisa pendant plus de dix-sept ans. Il l’installe à la Chartreuse de Beaujon, la décore avec une splendeur et un faste qui plaise beaucoup à Théophile Gauthier. Il part à Wierzchownia en Ukraine pour retrouver l’inspiration et écrire le second épisode de l’Envers de l’histoire contemporaine, la femme auteur.
De retour à Paris, il est à bout de force lorsqu’il entame les Paysans et le Député d’Arcis, qui restèrent inachevé à sa mort.

Léa Philippe

[ view entry ] ( 845 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 1762 )
Dans le 3e arrondissement, une année culturelle 2013 riche en événements... 


"Dans le 3e arrondissement, l’année culturelle 2013 sera exceptionnelle" Pierre Aidembaun entouré de notre députée Seybah Dagoma et de Patrick Badard, surnommé avec humour, Mr le Ministre de La Culture"

Dès juin, la place de la République offrira aux parisiens un nouvel espace de vie, de rencontre et un lieu d’accueil pour les expressions artistiques les plus diverses.
En octobre, le Musée Picasso ré-ouvrira, totalement repensé, augmentant considérablement ses surfaces d’exposition.

A la fin de l’année, le Carreau du Temple fera l’évènement à Paris ! Cet espace polyvalent, imaginé par les habitants du 3e, proposera des activités sportives, culturelles et hébergera de grands évènements (salons, foires, etc.) renouant ainsi avec son histoire puisque la première « foire de Paris » y fut organisée en 1904.

Nouvel an chinois (du 11 au 16 février), Nomades, le rendez-vous culturel du Haut-Marais (du 24 au 26 mai), Festival des Cultures Juives (du 9 au 24 juin), Festival Soirs d’été (juillet), Nuit Blanche (5 octobre), Mon Patrimoine Secret (12 et 13 octobre) ponctueront l’année 2013.

Tous les mois, la Mairie du 3e ouvre ses portes aux expos, concerts, conférences avec, notamment, "De la musique avant toute chose" (une programmation musicale trimestrielle), Esprit Public (des conférences de haut-niveau sur l’actualité), Lundis des arts (conférences gratuites sur l'histoire de la peinture).

Dans la lignée du Colloque Léon Blum (2010) et de la journée d’étude dédiée à Pierre Mendès-France (2012), les associations d’anciens combattants du 3e nous inviteront à un colloque exceptionnel sur le groupe Manouchian (20 novembre).

Et première manifestation d'entre elle, un grand bal " à la viennoise" dimanche 20 janvier, à partir de 14h30, à la Bourse du Travail pour le Grand Bal du Nouvel An, organisé par la Mairie en collaboration avec l’Orchestre Symphonique du Conservatoire du Centre et ses 45 musiciens !

pour en savoir plus, rendez vous sur les pages culturelles du site de la mairie du 3e :

http://www.mairie3.paris.fr/mairie03/js ... page_id=25

[ view entry ] ( 855 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 1625 )
LES PERSONNALITES DU MARAIS : EPISODE 14 
Francis Blanche (1921-1974)

Auteur, acteur et humoriste, on sait que Francis Blanche habita place des Vosges. Il écrivit même un poème sur celle-ci :

« Sur la place des Vosges
un matin d’avril
le marchand d’oranges
passait en chantant (…) »

Né dans une famille d’artiste, d’acteur de théâtre, il devient le plus jeune bachelier de France à 14 ans. Il débute sa carrière dès l’âge de 17 ans dans un cabaret puis sa carrière humoristique s’ouvre en 1948 au théâtre avec « Les Branquignols ». Il est l’auteur de « Débit de lait, débit de l’eau » mis en musique par le célèbre chanteur de chanson française, Charles Trenet. Nombres de ces sketches ainsi qu’un feuilleton radiophonique « Malheur aux barbus ! » sont crées avec son acolyte Pierre Dac.

Tout en étant sur scène il joue dans des films et participe aux scenarii ou aux dialogues de certains. Francis Blanche est surtout connu pour ses rôles de personnages loufoques et grinçants notamment dans « Les tontons flingueurs », « Les Barbouzes », « Babette s’en va en guerre ». Ses talents d’humoriste lui feront remporter en 1956 le Grand prix de l’Humour. Il décède à 52 ans d’une crise cardiaque, son ami Pierre Dac, très touché, décèdera quelques mois plus tard.

Léa Philippe


[ view entry ] ( 833 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 1625 )
Encouragez les créations Made in France avec Louis Quatorze 
Made in France, voila qui va faire plaisir à Monsieur Montebourg. Nous aussi nous soutenons le made in France et mieux encore le made in Le Marais. Louis Quatorze solde. C 'est bien connu, aucun être humain ne résiste à moins 30 pour cent... Donc profitez-en.



[ view entry ] ( 845 views )   |  permalink  |   ( 3 / 12819 )
CONCERT A NOTRE DAME DES BLANCS MANTEAUX 
Dans le cadre de « Les Midi Trente de l’Eglise Notre Dame des Blancs Manteaux ».

Eglise Notre Dame des Blanc Manteaux.
Adresse : 12 rue des Blancs Manteaux 75004 Paris.
Métro : Rambuteau ou Hôtel de Ville.
L’entrée : Libre Participation.

VENDREDI 25 janvier 2013 à 12H30
Quatuor de Saxophones. CNR de Boulogne-Billancourt.
Bach, Glazounov, Gershwin.

Pourquoi ne pas vous offrir une pause musicale à l'heure du déjeuner? La nourriture céleste n' est t'elle pas le meilleur moyen de commencer un petit régime post-réveillons ?





[ view entry ] ( 678 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 1413 )
LES PERSONNALITE DU MARAIS : EPISODE 13 
Annie Girardot (1931-2011)

Actrice française, fut l’une des nombreuses charmantes habitantes du Marais. Elle débute dans des études de sage-femme à Caen mais elle se consacre très vite à sa passion pour la comédie. Annie Girardot travaille le soir dans des cabarets (le Rose Rouge ou le Lapin Agile) et étudie en journée au Conservatoire de la rue Blanche.

Elle intègre la troupe de Robert Dhéry, où elle côtoie d’autres futurs grands acteurs tels que Michel Serrault, Jean Poiret, Jacqueline Maillan etc. Elle quitte le conservatoire national supérieur d’art dramatique avec deux premiers prix. Son engagement à la Comédie française suit cette ascension fulgurante. Jean Cocteau la remarque dans son interprétation de La Machine à écrire en 1956 aux côtés de Robert Hirsch. Cocteau dit voir en elle « le plus beau tempérament dramatique de l’après-guerre. » Au cinéma elle commencera tout d’abord par des film mineurs puis elle rencontrera le succès dans le film de Luchino Visconti, Rocco et ses frères, dans lequel elle jouera avec les jeunes Alain Delon, Renato Salvatori et Claudia Cardinale. Partagée entre la France et l’Italie, elle continue à jouer avec des réalisateurs des deux nationalités. Après le film d’André Cayatte, Mourir d’aimer (1971), elle devient l’actrice française la plus populaire et elle alterne entre comédies et mélodrames.

Sa rencontre avec Michel Audiard est déterminante pour sa carrière et on pourra ensuite la voir tourner au côtés des plus grands (Lino Ventura, Isabelle Adjani, Louis de Funès, Philippe Noiret etc.) Son tempérament est mis en avant dans des films qui mettent en avant les femmes et la pensée féministe dans lesquels elle joue les rôles de chauffeur de taxi, de reporter-photographe, de médecin etc.

Annie Girardot défend des causes comme le droit à l’avortement, la lutte pour la parité ou la lutte contre le cancer. Fatiguée, elle se lance dans la radio, puis dans l’enregistrement d’un disque qui lui permettra de rencontrer son compagnon, Bob Decout. Elle se tourne ensuite davantage vers le théâtre puis elle devient la star d’une série télévisée. Malade d’Alzheimer, elle trouve la mort en 2011. En 2012, l’Académie des César lui rend hommage en la mettant à l’affiche du catalogue de la 37° cérémonie des Césars.

Léa Philippe


[ view entry ] ( 951 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 1377 )
Les vœux du président de la République, 35 ans plus tôt. 
25 ans déjà que deux plus brillants humoristes français nous ont quitté. Pour plagier les vœux du président de la République de l 'époque Valery Giscard d' Estaing, en 1978, Pierre Desproges et Thierry Le Luron étaient sans pareils. Aujourd'hui, la liberté de parole et la liberté de rire de tout ont régressé. Notre président actuel qui pourtant a un humour cinglant, n' en a hélas pas fait preuve, dommage car l humour est une arme redoutable en politique. François IV n égalera sans doute jamais François III quand il disait à Jacques Chirac "vous avez parfaitement raison Monsieur le premier ministre" François IV s'est révélé depuis son accession au trône de Normalie, un bien piètre communiquant. Où est le verbe de François Mitterrand ? l' aristocratisme de VGE ? La langue française a beaucoup perdu de sa capacité à séduire et faire rire. Jugez plutôt...

http://www.youtube.com/watch?v=gpxMMTsv ... =endscreen

Ecrivez-nous pour exprimez votre point de vue sur la liberté de parole et les limites de l' humour dans la société française:

Facebook parismarais.com :
https://www.facebook.com/pages/Parismarais/338587426166976

[ view entry ] ( 840 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 1356 )
PARISMARAIS.COM souhaite une bonne année 2013 à tous les habitants du Marais... et à tous ceux qui de près ou de loin partagent avec nous la même passion pour notre quartier. 
En 2013, parismarais® recherche de nouveaux collaborateurs, chefs de rubriques, journalistes, chefs de publicité bilingues, agents commerciaux secteurs luxe et immobilier...
contactez-nous : advertising@parismarais.com



[ view entry ] ( 902 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 1264 )
LES PERSONNALITES DU MARAIS : EPISODE 12 
Rachel Félix (1821-1858)

Connue sous le seul nom de Rachel, elle fut une grande actrice de théâtre et un modèle pour Sarah Bernhardt.

Elle habite au premier étage du n° 9, place des Vosges qui est actuellement le siège de l’Académie d’architecture. Jeune, elle vit en Alsace puis arrive à Paris avec ses parents. Elle mendie, chante et récite dans les rues de la Capitale puis suit des cours avec le musicien Alexandre-Étienne Choron et Saint-Aulaire. Rachel prend également quelques cours d’art dramatique au Conservatoire.

Elle débute au théâtre du Gymnase en 1837 et aide sa famille à subvenir à ses besoins. Le directeur du théâtre lui fait adopter Rachel comme nom de scène, qu’elle adoptera également dans sa vie privée. Après une audition en mars 1838, elle entre au Théâtre-Français âgée de dix-sept ans. Elle rencontre un succès immédiat et débute dans le rôle de Camille de Horace du tragédien Corneille. Elle interprètera avec talent les héroïnes des tragédies de Corneille, Racine et Voltaire, ce qui la rend célèbre et adorée. Elle redonne de l’importance à la tragédie classique, alors dépassée par le genre du drame romantique. Décédée en 1858, elle est enterrée dans le carré juif du Père Lachaise.

Léa Philippe


[ view entry ] ( 805 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 1334 )
UN NOUVEL AN HAUT EN COULEURS ET EN CREATIVITE AU RESTAURANT MONJUL 
iL RESTE ENCORE QUELQUES PLACES CHEZ « MONJUL » LE 31 DECEMBRE... RESERVEZ VITE !

31 DECEMBRE 2012 ( 90€ par personne )

PREMICE

Saveur iodée de crabe crispie

Surprise

NACRE A L'HORINZONTALE

Carpaccio de Saint-Jacques brick en sarcophage molton de poireaux fondant caramel d'agrumes

Surprise

AROME DE SAVOIR AU PIED DES PISTES

Tartiflette légère en papillote croustillante soupe à l 'oignon, et pommes de terres aérienne

Surprise

2 TEMPS, 2 MOUVEMENTS

Pavé de cabillaud cuit au beurre mousseux stick de brandade en croûte de cacahuète tarte tatin de betterave rouge Noël

Surprise

PINTADE GINGO BEL

Suprême de pintade farcis au foie gras puis rôti tarte aux cèpes

Surprise

CRUNCH 27

Barre de chocolat et praliné riz soufflé sorbet au Get 27 mousse de chocolat amer

Surprise

BOULE DE NEIGE

Chocolat blanc garnis fruits exotique salade de fruits en coque de passion

Restaurant Monjul, 28 rue des blancs Manteaux, 75004 PARIS, tel : 01 42 74 40 15
Prix nets, service compris. Les chèques ne sont plus acceptés.


[ view entry ] ( 829 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1268 )
OFFRE SPECIALE NOEL à l'Hotel des Archives = 69 euros seulement la chambre... 
Alors que le nouvel an s'annonce complet, parismarais.com a sélectionné pour vous des hôtels offrant des prix vraiment attractifs. Un hotel design 3 étoiles dans le haut marais vous propose le tarif imbattable de 69 euros la chambre si vous réservez en direct sur parismarais.com

http://www.parismarais.com/hotel-des-archives/index.php

Profitez vite de cette offre imbattable en direct avec la reception de l hotel sans passer par les grandes centrales hotelières qui ne vous proposent pas toujours les meilleures chambres et prennent des commissions considérables sur les hôteliers.

Il existe des dizaines d’hotels dans le quartier du Marais, Nous avons sélectionné les meilleurs, parmi nos critères de sélection, bien entendu la situation géographique : les codes Postaux 75003 et 75004 attestent que votre hotel se trouve bien dans le quartier du Marais constitué par ces deux arrondissements. Beaucoup d’hotels et de centrales hotelières sans scruptule principalement basées aux Etats Unis utilisent le mot Marais pour mieux référencer leur hotel, ne vous y trompez pas : un hotel qui porte dans son nom le mot Marais ou Paris Marais ou encore … du Marais et ne se trouve ni dans le 3ème ni le 4ème arrondissement cherche à vous tromper sur sa veritable situation géographique.

A Paris comme dans d’autres métropoles, on peut tres vite passer d’un quartier fantastique à un quartier sordide en parcourant seulement quelques dizaines de mètres. Faire confiance aux résidents qui connaissent leur quartier et ont créé ce guide est donc vivement recommandé ! Critère important également : le charme et la qualité de la décoration.

Avoir 3 étoiles n’est pas forcément signe de bon gout, mais de normes hôtelières principalement liées à la surface et au degré d’équipement. Les hôtels 3 étoiles que nous recommandons répondent à ces critères. Enfin qualité d’accueil pour tous, accueillir aussi bien les couples de toutes orientations ou nationalité, respecter les personnes de toutes origines ethniques sont des critères essentiels qui hélas ne sont pas appliqués par tous les hôteliers.

Notre sélection d’hôtels vous garantit toutes ces qualités, donnez leur la préférence et signalez-leur l’origine de votre réservation.

Bonnes fêtes de noël !


[ view entry ] ( 847 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 1509 )
LES PERSONNALITES DU MARAIS : EPISODE 11 
Georges Simenon (1903-1989)

Cet écrivain belge francophone, bien connu pour ses romans policiers, notamment les « Maigret » habita place des Vosges de 1924 à 1929.

Arrivé à Paris en décembre 1922, journaliste de dix-neuf ans et déjà auteur de deux ou trois romans. Il habite dans différents hôtels, chez des amis et lorsque ses revenus augmentent, il s’installe au 21, place des Vosges dans l’ancien hôtel du maréchal Richelieu. Il occupe une pièce au rez-de-chaussée dans laquelle il s’installe avec sa machine à écrire. Ce monstre fumeur de pipe comme l’avait surnommé Anthony Burgess, est d’une énergie folle, il se considère comme un artisan qui ne fait que son métier et pour qui le plus grand crime est de le déranger dans son travail.

Devant son bureau, un « do not disturb » était suspendu à la poigner de la porte alors que derrière, Georges Simenon se vouait à un rituel scrupuleux avant de se mettre au travail : Café, quelques douzaines de crayons neufs fraichement taillés, un bloc de papier également neuf, du papier jaunâtre, et des feuilles ou étaient inscrites les noms, les âges, les adresses de ses personnages. Rideaux fermés, pipe nettoyée.
Il fréquente les cafés et boites de nuits connues de Montparnasse comme la Coupole, le Jockey, le Dôme, la Rotonde et les Bœuf sur le toit qui deviennent pour ainsi dire ses secondes maisons.

Il adopte la région de la Rochelle comme seconde patrie mais retourne à Paris lorsque la guerre se trouve près de celle-ci. Pour changer d’image après une guerre dans laquelle son rôle reste controversé, il déménage à New-York à l’été 1945 où il parcours les Etats-Unis et le Québec avant de se fixer en Floride entre 1946 et 1954. Il termine ses jours en Suisse ou il décède en 1989

Léa Philippe

Simenon avait ses adresses préférées. L une d'entre elle est un restaurant gastronomique impasse Guéménée que nous vous recommandons vivement : Le Gorille Blanc

http://www.parismarais.com/restaurant/u ... hp#gorille

[ view entry ] ( 764 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 1271 )
SOYONS SOLIDAIRES EN CETTE PERIODE DE FETE, SOLIDAIRES, HUMAINS ET VIGILANTS POUR AIDER LES PLUS DEMUNIS 
Actions pour venir en aide aux personnes sans-abri
Par ces temps de grands froids, une vigilance accrue s’impose !

La Mairie du 3e mène depuis plusieurs années une politique de prévention et d’aide à la réinsertion avec l’appui des acteurs spécialisés du secteur. Ce combat nécessite le soutien de chacun. C’est pourquoi la Mairie fait appel à la solidarité des habitants du 3e arrondissement pour faire remonter toutes informations concernant des personnes en difficulté (familles à la rue, personnes isolées). Nous en transmettrons immédiatement les informations à la coordinatrice des maraudes et au commissariat afin qu’ils interviennent dans des délais très brefs (sous 24hgénéralement).

Ecrivez aux service municipaux à l’adresse suivante sdf3@paris.fr


[ view entry ] ( 799 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1091 )
LES PERSONNALITES DU MARAIS : EPISODE 10 
Jacques-Bénigne Bossuet (1627-1704)

Cet écrivain français, homme d’Église et prédicateur vécut au n°17, place des Vosges, de 1678 à 1682.

Très tôt il développe un grand talent d’orateur qui le mène, après avoir était prêtre, à devenir évêque à Paris où il émeut les foules par ses « Oraisons funèbres » en 1669. Il y fait sentir avec éloquence la vanité des grandeurs humaines et celles-ci lui apportent un grand succès auprès du roi Louis XIV.

C’est en 1670 que Bossuet est nommé précepteur du fils du Grand Dauphin, le fils du roi. Il est admis à l’Académie française en 1671 et compose pour son élève royale, de 1670 à 1679, des ouvrages de grammaire, d’Histoire, de Philosophie. Il connait de nombreuses querelles avec les protestants et les jansénistes en raison de son dogmatisme et de son orthodoxie concernant la foi, ainsi qu’avec le monde du théâtre que Bossuet à toujours combattu.

Dans les dernières années de sa vie, il combat avec virulence les doctrines mystiques de Madame Guyon et se trouve engagé dans une lutte avec Fénelon. Appuyé par le roi Louis XIV, par Madame de Maintenon et par le cardinal de Noailles, archevêque de Paris, il obtient l’exil de l’évêque de Cambray ainsi que la condamnation de Fénelon et des Maximes des saints.

Il est nommé conseiller d’État d’Église en 1697. Il meurt, malade de la pierre (lithiase urinaire) le 12 avril 1704 à Paris.

Léa Philippe


[ view entry ] ( 711 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 1026 )
UN ARC EN CIEL AU DESSUS DE LA MAIRIE DU 3E. ENFIN UN SIGNE DIVIN DE LA RECONNAISSANCE DU MARIAGE POUR TOUS 



Il semble que Dieu soit en faveur du marriage gay malgré la protestation de quelques fanatiques catholiques extrémistes, les mêmes qui brulaient les femmes rousses car elles étaient sorcières, les chats car comme chacun le sait, c’est l’animal du Diable et utilisaient des moyens de torture que même Pinochet aurait trouvé du plus mauvais goût avant l'invention de l'électricité...

Bien, en tous cas, si Dieu existait, il n’ aurait pas créé ce quartier diabolique du Marais où chacun s’exprime librement dans une société de plus en plus censurée par la morale et les moralistes de tous genres. Enfin, ultime preuve que Dieu ( s’il existe ) bénit toutes les unions, il envoie un arc en ciel divin sur la mairie du 3e en clin d’œil à notre cher Maire, qui lui s’ est déjà engagé avec fierté pour le mariage universel. D'ailleurs celui qui tient les clefs du Paradis ne s'appelle-t' il pas Saint Pierre ?

Une idée : envoyez toutes vos photos d’arc en ciel surplombant les églises de Paris à notre site et nous en ferons une nouvelle rubrique humoristique et culturelle !

Info@parismarais.com

[ view entry ] ( 831 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 1098 )
Une nouvelle adresse "bistronomique" dans le haut marais, rue de Picardie : le Bistrot du Temple 
Le bistrot du Temple



Osez pousser la porte de ce charmant restaurant et montez au premier étage, une superbe salle vous y attend! Vous serez agréablement installé pour déguster les plats présentés par le maître des lieux, Pascal Potin qui a installé son restaurant dans le Haut Marais après avoir passé vingt-cinq ans à Saint-Martin. Une cuisine internationale et innovante vous est proposée par le chef Cyril Laï. Et pour ne pas faillir au penchant artistique du Marais, les murs de ce bistrot traditionnel se parent d’expositions temporaires d’artistes locaux. Il vous sera possible de déguster en entrée : les avocats aux agrumes avec oeuf poché et chips de vitelotte (9,50 euros) ; le saumon d'Ecosse en gravlax de betteraves et poivre de sichwan (12 euros) ; les raviolis de confit de boeuf en bouillon de légumes "thaï". Parmi les plats : la daurade royale en croûte d'herbes et parmesan, huile de baux de Provence (20 euros) ; le magret de canard et son chutney d'abricots avec son jus jus de cacao amer (18 euros) ; le girondin d'agneau et son caviar d'aubergines à la marjolaine (16 euros). Pour le dessert : la tarte chaude au chocolat et beurre salé avec sa crème de banane et vanille bourbon (12 euros) ; la nage de fraise "gariguettes" à la marjolaine accompagné de sa glace au yaourt bulgare (12 euros) ; le chaud froid d'ananas, menthe vanille accompagné de son sorbet mangue. La cave à vin vit au gré des trouvailles dénichées par Pascal, passionné par la découverte de nouveaux producteurs et de nouvelles appellations. Vous serez ravis par l'accueil, le service et l'art de la cuisine qui règne au Bistrot du Temple!



19 rue de Picardie - tel 01 42 77 48 01

( en lieu et place de l’ancien Gayridon 75003 Paris... Tout a changé, nouveau décor, et surtout une cuisine digne et sophistiquée qui manquait tant dans le haut marais depuis la disparition du Pamphlet )


[ view entry ] ( 933 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 934 )
PARISMARAIS FAIT DECOUVRIR LE MARAIS INSOLITE A L' ASSOCIATION DES CLEFS D'OR 

Après un délicieux déjeuner et une rencontre avec Alain Ducasse dans son bistrot gastronomique du Marais : Benoit, une dizaine de membres de l’association des clefs d’or a suivi une visite guidée organisée par Pascal Fonquernie créateur du site et Arnaud Sellier, responsable des rubriques culturelles de Parismarais.com, premier guide online international destiné à la découverte du cœur historique de Paris. Parismarais® marque déposée, est aussi une agence de communication réceptive qui organise régulièrement des visites VIP et accueils presse avec des medias internationaux. L’agence projette de développer de nombreux produits dérivés pour l’hotellerie en co-branding avec des acteurs authentiques du quartier du Marais, comme des parfums...

Alter-mondialiste de luxe : telle est la définition de Pascal Fonquernie du quartier du Marais. Sauvé de la destruction par André Malraux voici 50 ans, il est aujourd’hui un ilot de résistance à la mondialisation des grandes marques avec d’authentiques petits bistrots, créateurs de mode, boutiques de décoration et artisans. Classé patrimoine mondial, le Marais est le plus grand quartier 17e siècle au monde, un village historique de 4 km carrés qui compte des dizaines d’églises, synagogues et temples et 170 fabuleux hotels particuliers où séjournait autrefois la monarchie avant qu’elle ne s’ établisse à Versailles sous Louis XIV.

Cette visite a permis à nos amis les Clefs d'Or de découvrir notamment l’eglise st Merry , l’église st Paul et sa superbe façade baroque de 1627, l’Hotel de Sully, siège des monuments nationaux, La place des Vosges, le salon de thé- restaurant Carette et ses délicieux macarons et le Pavillon de La Reine ; Monsieur Tim Godard, Directeur; Karol Lor , directrice Marketing et Arnaud llisca, concierge ont accueillis chaleureusement les concierges d’une dizaine de grands hotels de luxe parisiens. Monsieur Chalençon célèbre collectionneur d’époque Empire nous a ouvert sa collection privée de plus de 2000 pièces et tableaux. La Caserne Sévigné, lieu historique nous a exceptionnellement permis d’entrer dans ses murs pour admirer la superbe architecture de François Mansart.

Parismarais.com propose d’organiser régulièrement des visites très pointues et thématiques pour les clefs d’or qui souhaitent approfondir leur connaissance du Marais. Agence experte sur le cœur historique de Paris, Parismarais® vous indique quelques liens du site sur lesquels vous trouverez des trésors d’informations culturelles et pratiques sur le quartier :

Abonnez vous à la newsletter mensuelle :

http://www.parismarais.com/newsletter/uk.php

Consultez le blog parismarais au jour le jour :

http://www.parismarais.fr/blog/

Postez vos commentaires et découvertes sur le facebook parismarais

https://www.facebook.com/pages/Parismarais/338587426166976

Découvrez le Marais sous l’empire et la video interview de Monsieur Chalencon

http://www.parismarais.com/marais/fr_na ... aparte.php

Découvrez le film sur le bal des pompiers et la Caserne Sévigné, ancien hotel de Chavigny

http://www.parismarais.com/bastille/fr_ ... s-bspp.php

Découvrez le Film : “in love with le marais”

http://www.parismarais.com/hotel/fr.php

Les meilleures tables

http://www.parismarais.com/restaurant/f ... marais.php

Le quartier gay

http://www.parismarais.com/gay/fr_guide ... -paris.php

et son agenda : http://www.parismarais.com/gay/gay-agenda-fr.php

Le quartier juif

http://www.parismarais.com/marais/fr_ru ... osiers.php

La video sur les derniers jours de Marie Antoinette

http://www.parismarais.com/marais/fr_ma ... inette.php

La video sur la Rue du Temple

http://www.parismarais.com/marais/fr_be ... mpidou.php

Vous souhaitez bénféiciez d'une visite VIP du Marais, vous dirigez un media et souhaitez être guidé pour réaliser le meilleur reportage possible sur le marais... écrivez nous : info@parismarais.com


[ view entry ] ( 1072 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 930 )
DERNIERS JOURS DE L'EXPOSITION VILLEMOT 
DERNIERS JOURS

VILLEMOT


Artiste de renommée internationale, Bernard Villemot (1911-1989) est au premier rang des affichistes Français de la fin des années 1930 aux années 1980. Stimulé par la nouveauté et l'envie d'afficher un style bien à lui, il révèlera très tôt son talents atypique et reconnaissable par la vigueur de son trait et la simplification de ses lignes, à l'instar de Matisse, son modèle et inspirateur. Il crée des compositions massives dotées d'aplats et de couleurs vives.

Ce contemporain et ami de Savignac conçoit les campagnes publicitaires de Bally, Perrier ou Orangina allant jusqu'à l'oublie du motif même. Plus d'une centaine d'affiches sont présentées lors de cette première rétrospective de son œuvre.

L'exposition est organisée avec le soutien des enfants de Villemot qui firent un don de 154 affiches et maquettes à la bibliothèque Forney.


Bibliothèque Forney – Hôtel de Sens
1, rue du Figuier, Paris 4e (métro Saint-Paul)
jusqu'au 5 janvier 2013


[ view entry ] ( 711 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 922 )

<<First <Back | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | Next> Last>>


>
>