>
>

LES PERSONNALITES DU MARAIS : EPISODE 5 
Charles d’Anjou (1227-1285)

Au milieu du XIIIe siècle, Charles d’Anjou, roi de Naples et de Sicile, frère de Saint Louis, fait construire sa résidence au n°7 de la rue de Sévigné.

Dernier fils de Louis VIII, il participe à la septième croisade avec son frère Saint Louis et est fait prisonnier en Egypte. Il accepte la proposition du Pape qui lui offre, dès 1253, le royaume de Sicile. Il se constitue un parti en Italie, devient sénateur de Rome en 1263 et prend la tête de la Ligue guelphe. Charles d’Anjou est reconnu roi de Sicile en 1266 après avoir vaincu Manfred à Bénévent. En 1267, il obtient la principauté d’Archaïe et devient roi de Jérusalem en 1277.
La rigueur et la fiscalité locale que ce capétien établit dans son royaume de Sicile le rendent vite impopulaire. La révolte des Vêpres siciliennes, le 31 mars 1282 et l’intervention d’une armée aragonaise font rapidement passer l’île sous la domination de Pierre III d’Aragon, le gendre de Mandred. Charles d’Anjou conserve la partie continentale du royaume et la capitale, Naples, où il avait crée une cour brillante.

Le royaume de Naples survécut deux siècles à son fondateur malgré des compétitions dues en partie au Saint-Siège.

Léa Philippe

[ view entry ] ( 848 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 1007 )
Biennale Paris du 14 au 23 septembre au Grand Palais  
Biennale Paris du 14 au 23 septembre au Grand Palais

La 26ème edition de la prestigieuse foire d’art parisienne s’installe du 14 au 23 septembre sous la verrière du Grand Palais pour la plus grande joie des collectionneurs et amateurs d’art du monde entier. Cette année, la scénographie des lieux confié à Karl Lagerfeld s’est inspirée de ce que fut Paris au tournant des 19ème et 20ème siècle.
Sobres et élégants, les stands constituent autant d’écrins mettant en valeur les plus beaux objets d’art dans toutes les specialties possibles. Cette année, une présence remarquée des 10 plus grandes maisons de hautes joailleries au Monde, qui présentent leurs plus beaux trésors, spécialement crées pour l’occasion ou exhumer de leurs précieuses collections. Diamond are girl’s best friend isn’t it… On ne peut qu’approuver en admirant les fabuleuses parrures d’Henri Winston ou le stand de Bulgari par exemple, présentant quelques rarissimes pieces de la fabuleuse collection d’Elizabeth Taylor. Poursuivez votre brillante découverte à travers les trésors présentés par Boucheron, Bulgari, Cartier, Chanel Joaillerie, Henry Winston, Van Cleef& Arpels, Piaget ou Wallace Chan.

En matière d’objets d’art, la quintescence de la qualité dans toutes les specialties vous attend. Les tenors de la biennales ont pris place sous la verrière, avec l’art deco (Galerie Vallois notamment), le mobilier 18ème (galleries Aaron, Kraemer), la peinture ancienne (De Jonckheere – peinture flamande). La galerie Steinitz est à voir avec son art consommé de la mise en scène. Les amateurs d’art sacrés, d’antiquités egyptiennes ou asiatiques seront également ravis, en se rendant notamment sur le stand de la galerie Deydier, présentant un fabuleux ensemble de textiles (provenant d’Asie centrale et datant du 7ème et 8ème siècle) ou sur celui de la galerie Barrère présentant une exposition consacrée à l’art de la dynastie Song. Les arts premiers sont très dignement représentés par de belles galeries belges (Didier Claes et Bernard de Grunne).

Une plus grande ouverture à l’art contemporain est à noter cette année avec la présence de la la galerie JGM (Paris), Carpenters Workshop (Paris) pour le design ou Downtown.
Les salons d’honneur situés à l’étage réunissent une trentaine de nouveaux arrivants, antiquaires à l’avenir prometteur, tels qu’Alexis Bordes (pour les tableaux anciens), Alexis Renard (pour l’art islamique) ou Yannick Durand (pour l’art précolombien) notamment.

Cette année encore, la Biennale tient toute ses promesses en ne présentant que l’exceptionnel et l’inédit, dans un lieu somptueux, au Coeur de la ville lumière. Evénement parisien incontournable de la rentrée.


Biennale des antiquaires - du 14 au 23 septembre au grand Palais, avenue Winston Churchill 75008, tlj: 11h – 20h, les 18, 20 et 22 sept 11h – 23h, cloture à 16h le 23 septembre.


[ view entry ] ( 941 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1083 )
Deux expositions sublimes à la maison européenne de la photographie. 
Rendez-vous à la Maison Européenne de la Photographie (métro Saint Paul) où l'on peut se délecter de deux sublimes et féminines expositions. Les photographies de Alice Springs ainsi que celles choisies par Charlotte Rampling raviront les yeux avides de grâce et de sensualité mi-féline, mi-androgyne…

Au premier étage de l'hôtel particulier qui abrite la MEP, on découvre une série de photos choisies par Charlotte Rampling de sa propre collection ainsi qu'une série dans laquelle c'est elle même qui a inspiré les photographes tels que Cecil Beaton, Jeanloup Sieff,Bettina Rheims, Helmut Newton, Alice Springs, Paolo Roversi, Peter Lindbergh.

Fantasme féminin absolu, elle obsède les objectifs des plus grands qui parviennent à montrer le côté félin et sensuelle de l'actrice. Un regard troublant, perçant et mélancolique à la fois, donne aux photographies une atmosphère mystérieuse.

C'est Jacques Henri Lartigue qui convertit Charlotte Rampling à passer derrière l'appareil photo. Elle saura y montrer l'enfance, la vie, la mort, l'intemporalité dans le souvenir. Le mystère singulier de cette grande actrice nous accompagne durant l'exposition grâce à une bande-son de Jean-Michel Jarre crée pour l'occasion dans laquelle sont regroupés les paroles et les rires de Charlotte Rampling…Ambiance sensuelle.

Montez un étage supplémentaire et visitez les salles consacrées aux photographies d'Alice Springs.

Femme du célèbre photographe Helmut Newton, elle débute sa carrière photographique grâce à une grippe contractée par son mari. Elle sera alors remarquer grâce à un portrait réalisé pour une publicité de cigarettes Gitanes que Helmut Newton lui avait confié.

Au milieu des années 70, elle reçoit de nombreuses commandes de portraits dont certains deviennent légendaires. On peut admirer ceux de Robert Mapplethorpe où émane mystère et fragilité; de Graham Green où le jeu de texture entre la peau usée par le temps qui passe et le regard limpide du sujet est captivant; de Anouk Aimée au regard lointain et évaporé ou encore de Grace Jones à l'allure sculpturale.

Alice Springs, grâce à son approche intime et spontanée, parvient à traduire la personnalité d'artistes. C'est le cas dans ses doubles portraits qui reflètent la complicité et l'interaction entre les deux protagonistes (Yves Saint Laurent et Pierre Bergé,Wim Wenders et Yohji Yamamoto etc.). Les poses sont simples, les portraits se font, la plupart du temps, dans des lieux publics ou dans la maison des modèles. On peut observer une série de photographies d'artistes à leurs œuvres où l'on s'attarde devant Gerard Garouste au regard fragile, Don Bachardy fondu avec son oeuvre, Roy Lichtenstein à l'expression candide ou encore Nicky de St Phalle, belle de gravité.

Alice Springs photographie également des femmes célèbres avec leur jeunes enfants. Des femmes fortes, à l'allure noble, maîtresses de leur vie, accompagnées par la délicatesse, la douceur et l'innocence d'un bébé. Le portrait de Loulou de la Falaise avec sa petite fille qui la regarde, intriguée et rieuse, est un exemple de portrait ou douceur maternelle et puissance féminine s'accorde parfaitement.

Deux expositions ou la grâce règne. À ne pas manquer!

Léa Philippe

[ view entry ] ( 1239 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1303 )
LE TREMBLEMENT DE LA MODERNITE AU CENTRE CULTUREL SUISSE 

CONFERENCE Jeudi 28 juin / 20h / entrée libre

Louis Soutter

A l’occasion de l’exposition "Le tremblement de la modernité" à la maison rouge (du 21 juin au 23 septembre 2012), la commissaire Julie Borgeaud présente l’œuvre prolifique de Louis Soutter (1871-1942). Au tournant de deux siècles, cet artiste, précurseur de la modernité, influence encore largement les réflexions des artistes contemporains.

L’exposition "Météorologies mentales, œuvres et livres de la collection Andreas Züst" du CCS comporte deux œuvres de Louis Soutter dont une majeure : Anne-Louise-Germaine de Staël, Corinne ou L’Italie, 1928 (532 pages illustrées au crayon, encre et encre de Chine) déposée au Aargauer Kunsthaus Aarau, Suisse.

Réservation conseillée : 01 42 71 44 50 / ccs@ccsparis.com


[ view entry ] ( 895 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1100 )
Basel art fair – 14 au 17 juin 2012 : The perfect Art City Break  
Le mois de juin est celui l’Art contemporain et de la fameuse Basel Art fair qui se tient tous les ans, dans cette charmante ville de Bales à cheval sur les rives du Rhin et à la confluence de la France et de l’Allemagne. Pendant 4 jours, le nec plus ultra des galeries d’art internatiales, dont plusieurs parisiennes situées dans le Marais en particulier, se donnent rendez vous afin de présenter le meilleurs de la creation contemporaine et moderne aux collectionneurs et amateurs du monde entier. Cette année, plus de 300 galeries représentant environ 2500 artistes étaient selectionnées pour participer à ce grand barnum de l’art contemporain international.
Art Basel est l’occasion révée pour tout amateur curieux de faire un point sur l’état de la création actuelle dans une ambiance souvent électrique mélant commerce et véritables moments de grâce. Sur deux niveaux d’un immense hall d’exposition, les galeries présentent leurs selections…
Du dessin expressioniste allemenand des années 20 (particulièrement somptueux à la Galerie Nagy), à l’abstraction géométrique ou lyrique, en passant par des pieces plus “kitsch” de Damian Hirst, Jeff koons ou plus conceptuelles, tous les segments de la creation peuvent être observés, approchés et pourquoi pas achetés.

Cette année encore, l’édition 2012 a été l’occasion d’admirer quelques chefs-d’oeuvres (à défaut de pouvoir se les offrir, tel que notamment un fabuleux “Gerhard Richter”) et de sentir les frissons vous parcourir l’échine en admirant d’autres pieces.

La Galerie Emmanuel Perrotin (Paris, Hong Kong) présentait notamment des “Takashi Mirakami”, faisant le pendant à des sculptures de Wilm Delvoye (“suppo scale model1, 2:2010) en metal torsadées figurant des cathédrales torsadées. Cet artiste fait l’objet d’une exposition temporaire au Musée du Louvres au cours de l’été 2012.

Les amateurs d’abstration géométrique ou d’art cynétique apprecieront le stand de la Galerie Lahumière (Paris), présentant de très belles toiles de Victor Vasarely ou des tableaux plus minimalistes d’Aurélie Nemours ou de Jean Dewasne ou celui de la galerie Denise René (Paris).

Thadaeus Ropac (Paris, Salsbourg) présentait notammant un grand “Raquib Shaw”, coqueluche des collectionneurs anglais et de très belles scuptures de Tony Cragg.

La photographie n’était pas en reste avec notamment de belles épreuves à la galerie Houk, présentant une belle selection classique de photos, de Bill Brandt et de André Kertesz notamment.

La richesse du parcours est si dense que 2 jours complets ne suffisent pas à couvrir l’événement. D’autant plus que parallèlement à cette foire se tenaient des foires satellites “off“ telles que Volta, Scope et List. Ces foires périphériques dissiminées dans la ville de Bales présentent avec plus ou moins de succes des artistes émergents, qui, pour certains, deviendront peut-être la référence du marché de demain.

Art unlimited présente quant à elle une seletion de 60 projets artistiques ambitieux, dont des installations, sculptures, projections videos et performances. L’artiste Rudolf Stingel (Galerie Paula Cooper, New York) a decidé de montrer cette année un pièce monumentale intitulée Paula (2012), portrait géant réalisé à la peinture en se fondant sur un travail photographique. L’occasion pour l’artiste de nous intérroger sur les frontières de la photographie et de la peinture.

Dans un registre radicalement différent, le travail de l’artiste Gunter Umberg (Galerie Nordenhake, Berlin) est un questionnement sur les sources de la peinture, fondé sur la réalisation de monochromes qu’il présente sous le terme de “territorium”.
De façon plus poétique et légère (en apparence) Ugo Rondinone (galerie Eva Presenhuber, Zurich) présente une installation (“primitive”) figurant 59 sculptures d’oiseaux sans ailes, disposés dans un espace clos, dans lequel le visiteurs déambulent, sous l’oeil d’une pendule sans bras. Le tout est une reflexion sur la conscience de l’écoulement du temps.
Avec beaucoup d’humour, la Galerie Air de Paris (Paris) présentait une video de Shimabuku, intitulé Fish and Chips.

Le parcours Art Unlimited permet de déambuler au gré de vos envies dans un univers peuplé d’installations parfois monumentales, souvent déroutantes.

Notre escapade baloise ne serait pas complète sans une réference à la Foire du Design (“Design Miami”) qui se tient également à deux pas de la Messeplatz, épicentre d’Art Basel. “Design Miami” présente la quintescence du design actuel représenté par d’exceptionnelles galeries, en particulier parisiennes. Un “cabanon” de l’architecte iconique Jean Prouvé y est présenté (faisant echo à l’exposition consacré à Jean Prouvé dans la ville de Nancy au cours de l’année 2012). De très chics accessories, et paravents (dunand) sont par ailleurs présentés à la galerie Anne-Sophie Duval sans oublier de lumineuses découvertes à la galerie BSL (Paris).

Pour finir , n’oublions pas un détour obligé à la Fondation Beyeler, située à 15 minutes en tram du centre de Bales. Une somptueuse architecture au dépouillement minimaliste par Rezo Piano (architecte du Centre Pompidou à Paris avec Rodgers) y abrite une exceptionnelle collection d’art moderne (en particulier la salle des sculptures de Giacometti et des grands formats de Rothko). Actuellement, une exposition Jeff Koons et Philippe Parreno est programmée jusqu’au 2 septembre 2012. A ne pas manquer non plus, l’exposition Tatline au Musée Tinguely et dans un tout autre registre, mais également incontournable le fabuleux Kunstmuseum abritant une riche collection de peinture ancienne, en particulier de Hans Holbein (1497-1543).
A venir courant 2013, une grande exposition Picasso à Basel, en attendant que le Musée Picasso situé dans le Marais daigne rouvrir ses portes au public impatient.

reportage Arnaud Sellier


[ view entry ] ( 909 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1042 )
NOMADES 2012 : FOCUS SUR LA GALERIE ANDERS HUS  
L’ouverture du musée Bharat Bhawan en Inde a permis à toutes les branches de l’art, peinture, sculpture, poésie et théâtre de se retrouver réunies sous un même toit. Le grand peintre Jagdish Swaminathan, à qui l’on avait confié l’organisation du musée, conçut deux galeries : l’une destinée à l’art tribal et l’autre à l’art urbain, montrant qu’il n’y avait pas de différence au sein de l’art contemporain.



Parmi les nombreux artistes qui purent y être exposés, puis être connus ainsi à l’étranger, Jangarh Singh Shyam était très différent. Il était peintre mais aussi chanteur, en fait un « Pardhan », c’est- à-dire un barde, conteur et prètre de la communauté Gond. Jan- garh commença à peindre en utilisant les images des divinités, sensible au son et à la forme, il se pencha sur le mystère et sur le support. C’était la première fois qu’un Pardhan s’intéressait à la peinture. Il n’y eu aucun peintre dans sa communauté avant lui, aucun chanteur après lui. L’art pictural Gond est réellement né de l’imagination de Jangarh.
Dans les années 80, les expositions d’art tribal du Bharat Bha- van ont révolutionné le monde de l’art indien. Actuellement, en Inde, de nombreuses expositions font connaitre cette forme d’art. Quelques peintres de la famille des Shyam, parmi les plus célèbres de l’école dite du Jangarh-Kalam sont exposés par la galerie An- ders Hus à Paris. Je suis sûr qu’elle aidera à faire comprendre et connaître le message sous-jacent de l’art tribal Gond.
Anne Chevalier et Anders Laustsen ont fait un travail remarquable pour organiser cette exposition. J’apprécie, par ailleurs, leur dé- marche de venir jusqu’à Bhopal. Ils ont rencontré les artistes; ils ont passé du temps avec eux. Ils ont regardé leur travail et ont choisi les œuvres. Je salue le talent et la persévérance des artistes présents dans cette exposition.

Akhilesh Verma

Artiste peintre, commissaire d’expositions en Inde et à l’étranger, conférencier et écrivain sur l’art, il a été directeur adjoint du Bharat Bhavan. Akhilesh soutient l’art contemporain indien, et particulièrement celui des tribus du Madhya Pradesh.

La Mairie du 3e arrondissement de Paris et Patrick Badard, adjoint délégué à la culture, Linda Bryman chargée de mission pour la culture. Pour Nomades : le parcours culturel et artistique du Haut Marais dans lequel notre évènement s’inscrit. La quatrième édition de Nomades a lieu du 31 mai au 3 juin 2012. Mettre en valeur un patrimoine, donner les clés d’accès à l’art ou à la connaissance, créer des connexions entre les acteurs culturels du Haut-Marais, ouvrir les portes de la création...

Tels sont les objectifs de Nomades. 2 rue Eugène Spuller Paris 75003 - linda.bryman@paris.fr - 01 53 01 75 45
Un supere catalogue est édité pour l'occasion par la Galerie Anders Hus - Jéroboam communication - Christian Gasset

Rendez vous 27 rue Charlot 75003 Paris - 01 42 72 00 49 - www.andershus.fr - contact@andershus.fr

[ view entry ] ( 1183 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 1140 )
4e édition de Nomades - Le festival culturel du 3e arrondissement  


4e édition de Nomades - Le festival culturel du 3e arrondissement

Du jeudi 31 mai au dimanche 3 juin 2012, le 3e accueille les journées Nomades 2012, un événement culturel convivial, gratuit et accessible à tous

Entrer dans l’intimité de la création.

Qui n’a jamais rêvé d’être invité à un vernissage ou de rentrer dans l’atmosphère privilégiée d’un atelier d’artiste… ?

Cela devient possible pendant les quatre journées Nomades organisées par la Mairie du 3e. Les visiteurs seront propulsés au cœur de la création et de nombreux événements exceptionnels leur seront proposés.

Sans invitation, ils pourront accéder à l’univers des galeries, des showrooms, des ateliers d’artisans et assister à des vernissages, des cocktails, des expositions, des concerts, des visites, des spectacles et des performances….

Un long week-end pour permettre à tous les curieux mais aussi aux amateurs d’art, aux passionnés de théâtre, de musique, de sculpture et de photos de se nourrir d’art contemporain, de mode, de design, d’art vivant, d’artisanat et de patrimoine.
Un condensé de culture unique dans le 3e arrondissement !

Flâner dans les rues du 3e et satisfaire sa soif de culture

Plus de 170 participants et autant de créations investissent les rues du 3e arrondissement pour offrir une variété de manifestations aux visiteurs. Quatre journées et plusieurs chemins à emprunter (art contemporain, mode et design, art vivant, artisanat et patrimoine) pour satisfaire le plus grand nombre. Chacun est invité à déambuler dans les rues de ce grand « musée » à ciel ouvert, à s’arrêter au gré de ses envies ou alors à élaborer son propre programme parmi la richesse des événements du week-end.

La Nuit des Galeries inaugurera ce bain de culture le jeudi soir à partir de 18h. Un temps fort qui sera consacré à la découverte des galeries disséminées dans tout l’arrondissement. Le vendredi et le samedi pourront permettre d’explorer la diversité de l’art contemporain dans le quartier et le dimanche, qui ne ressemblera à aucun autre, de visiter lieux de culture et ateliers d’artisan.

Les journées Nomades sont en accès libre et la grande majorité des événements sont gratuits. Pendant ces quelques jours, la culture est vraiment pour tous !

Le programme complet bientôt disponible sur www.nomades3.fr <http://www.nomades3.fr>

PARISMARAIS.COM est partenaire media des journées Nomades


[ view entry ] ( 842 views )   |  permalink  |   ( 3 / 999 )
Bêtes off, une exposition surprenante à la Conciergerie du 17 novembre au 11 mars 2012 
Une sculpture féérique de Claire Morgan représentant une chouette volant dans une nuée d'étamines en suspension ou la pièce originale et délicate de Xue Sun representant une licorne légère et fragile ne sont que quelques exemples des oeuvres contemporaines présentées dans le cadre de l'exposition Betes Off à la Conciergerie. L'exposition, recemment inaugurée, met en lumière un dialogue et une proximité entre l'homme et l'animal, que longtemps la culture humaniste occidentale a cherché à estomper.



A travers un parcours imaginaire - l'allée des chimères, la route du lac ou le chemin du bout du monde - des oeuvres surprenantes, parfois dérangeantes se révèlent dans ce lieu, chargé d'histoire qu'est la salle des gens d'armes de la Conciergerie, metamorphosée le temps de cette exposition en une mystérieuse foret, accueillant un bestière singulier. Cette exposition ouvre la voie à de nombreuses pistes de reflexion quant à la porosité entre l'humanité et l'animalité, servie par une mise en scène et un espace magique. Cette exposition rendue possible grace au Centre des Monuments Nationaux en partenariat avec la Fondation du Musée de la Chasse est un belle exemple de dialogue entre des univers que l'on pourraient croire éloignés et invite à une reflexion sur la place de la figure animale dans la pratique des créateurs actuels.

Bêtes off, conciergerie du 17 novembre au 11 mars 2012
www.monuments-nationaux.fr



[ view entry ] ( 1136 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 996 )
Women in Pop Art à la galerie Taglialatella, rue de picardie. 




Women in Pop Art

Du 1 septembre au 18 octobre 2011
From 1 September to 18 October, 2011nadegebue@djtfa-paris.com
paulsauvage@djtfa-paris.com
www.djtfa-paris.com10 rue de Picardie 75003 Paris
+33 1 44 78 23 68
+33 6 82 12 24 80
Réception le 23 septembre 2011
Reception on 23 September, 2011
17h- 22h / 5pm-10pm

Située dans le quartier du Haut-Marais, la galerie Taglialatella est
l’unique galerie parisienne spécialisée en Pop Art à proposer une
Collection aussi importante tant par la rareté des artistes proposés que
par la diversité de sa sélection : Andy Warhol, Keith Haring, Tom
Wesselmann, Jim Dine ou encore Jean-Michel Basquiat, Robert Indiana,
Mel Ramos, Arman… La galerie compte un fonds de 500 oeuvres dont
beaucoup de pièces uniques et constitue la référence en Pop Art en
Europe.

Located in the famous area of Le Marais, Gallery Taglialatella is the unique
Gallery in Paris dedicated to Pop Art. The gallery offers a comprehensive
collection of very famous and hard to find artworks with the full range of the
most famous Pop Artists : Andy Warhol, Keith Haring, Tom Wesselmann,
Jim Dine, Jean-Michel Basquiat, Robert Indiana, Mel Ramos, Arman…
Indeed Gallery Taglialatella displays 500 works with many unique pieces and
represents the exclusive Reference for Pop Art in Europe.

[ view entry ] ( 2058 views )   |  permalink  |  related link  |   ( 3 / 1050 )
WEL’COMMINES PARIS ! 
WEL’COMMINES PARIS !

Fin juin 2011, nous avons le plaisir de vous annoncer l’ouverture prochaine au cœur du Haut Marais d’une nouvelle boutique concept Les Vignoles en hommage à notre bonne vieille Capitale... Paris!

ÊTES-VOUS “PRÊT-À-PORTER” UN NOUVEAU REGARD SUR PARIS ?

Chic, urbain et décalé, voilà en substance la philosophie des créateurs du nouveau concept store Les Vignoles.
Une cure de jeunesse et une leçon de style pour la mode parisienne à travers une sélection originale : Lovisa Burfitt, By La Girafe, Cavallini, Cerdan Héritage, Duvelleroy, Macon & Lesquoy, Mr Bow, Un Oiseau Dans Mon Jardin…
Vous pourrez également retrouver toutes les nouveautés en matières de prêt-à-porter, d’accessoires, de bijoux ou de papeteries en tout genre.

Réveillez le parigot qui sommeille en vous, c’est capital !

Ouverture prévue fin juin.
Adresse : 7, rue Commines, Paris 3ème
Site : www.atelierdesvignoles.com <http://www.atelierdesvignoles.com/>


[ view entry ] ( 881 views )   |  permalink  |   ( 3 / 962 )
NOMADES : Aux sources de la création dans le Haut Marais Du 19 au 22 mai 2011 



Galeries d’art, ateliers d’artistes et d’artisans, centres culturels, musées,
lieux de patrimoine et de connaissance...

170 participants ouvrent leurs portes pour proposer au public
Des moments privilégiés de dialogue et d’échange avec les acteurs de la création.
Créées en 2009 à l’initiative de la Mairie du 3ème arrondissement, les journées NOMADES invitent le public à pénétrer dans l’intimité de la création, à la rencontre des créateurs qui contribuent au dynamisme artistique du quartier du Haut Marais.

Près de 170 participants réunis au sein de 3 parcours
Pendant quatre jours, NOMADES convie le public à une promenade au fil de la création, d’un point à l’autre de l’arrondissement. Dans cet esprit, trois parcours correspondant aux trois catégories de participants sont proposés aux visiteurs pour explorer au gré de leurs envies les multiples stades de la création :

• un parcours des lieux de création (galeries d’art, show rooms de mode ou de design…)
• un parcours des créateurs (ateliers d’artistes – plasticiens, vidéastes – et d’artisans)
• un parcours des lieux de culture et de connaissance (musées, centres culturels, lieux de culte, jardins…)

Les associations et les habitants du 3ème arrondissement se mobilisent pour offrir au public des moments de rencontre autour de la culture et de nombreuses animations (visites guidées, spectacles, ateliers...) dans une atmosphère festive et conviviale.
Au total, près de 170 acteurs de la création du quartier collaborent bénévolement à l’aventure NOMADES pour faire découvrir leur univers et rendre l’art accessible à tous.
La Nuit des Galeries le 19 mai, temps fort de NOMADES


Moment phare de cette troisième édition, la soirée du jeudi 19 mai sera spécialement consacrée aux galeries d’art partenaires de NOMADES, qui resteront ouvertes en nocturne pour permettre au public de profiter plus longuement de leur visite. A cette occasion, des vernissages et des événements artistiques seront organisés dans les galeries (lectures, concerts, performances…).

Un rendez-vous unique aux sources de la création
Haut lieu de création, le 3ème arrondissement renferme une vitalité artistique et culturelle unique. Depuis 2009, NOMADES soutient et rend visibles les acteurs qui contribuent au foisonnement créatif propre à ce quartier et lui donnent sa dimension d’avant-garde et d’excellence dans le domaine des arts.

Reflet de la diversité des talents et de la richesse des savoir-faire représentés dans le Haut Marais, NOMADES valorise la création sous toutes ses formes (art, mode, design...) et nourrit les liens entre les créateurs et le public.

parismarais.com est partenaire media de la mairie du 3è et du Parcours Nomades

Contact Presse COMMUNIC’ART
Fiona Carpentier
01 43 20 12 10
fcarpentier@communicart.fr


[ view entry ] ( 847 views )   |  permalink  |   ( 2.9 / 1111 )
La galerie Anders Hus expose Oscar Carserud  
La galerie Anders Hus expose Oscar Carserud

A l'invitation d'Ateliers d'Art de France et de l'AIC (Académie internationale de la Céramique) la galerie Anders Hus expose les céramiques animalières du sculpteur suédois
Oscar Carserud, dans le cadre du Circuit Céramique au fil des galeries.

Du 11 au 19 septembre 2010
Oiseaux et autres bêtes
OSCAR CARSERUD

Galerie Anders Hus
27 rue Charlot 75003 - www.andershus.fr

Oscar Carserud né en1968. Inspirée des traditions scandinaves et résolument actuelle, l'oeuvre d'Oscar Carserud nous montre un des aspects de la création artistique suédoise contemporaine. Ce joyeux bestiaire ne nous entraîne-t-il pas dans nos rêves d'enfance, celui des contes de fées suédois? Ses couleurs fortes et ses formes exceptionnelles nous ramènent sur terre...

Galerie Anders Hus
27 rue Charlot Paris 3
01 42 72 00 49 - 06 63 76 21 16
www.andershus.fr

Cette galerie scandinave installée depuis 7 ans dans le Marais présente les arts décoratifs de la 2éme moitié du 20éme s. en Suède et au Danemark. Elle est spécialisée dans la céramique des années 30 à 70 avec des incursions dans le monde des créateurs contemporains.


[ view entry ] ( 918 views )   |  permalink  |   ( 3 / 995 )
MARIANNE STRÖM et le Marais 
« Le Marais vit et les hôtels aux façades un peu brutalement rétablies frétillent de tous leurs détails originaux… Marianne Ström a su rendre un Marais à l’architectecture toujours glorieuse et triomphante.»

Jean Derens,
ancien conservateur général de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris.

Marianne Ström : www.artspublics.net Anders Hus : www.andershus.fr




MARIANNE STRÖM

Exposition de photos sur Le Marais
à la galerie Anders Hus, 27 rue Charlot, Paris 3e.

Vernissage le 18 novembre à partir de 18h
en présence de l’artiste.

Exposition jusqu’au 5 décembre




[ view entry ] ( 1055 views )   |  permalink  |   ( 3 / 3319 )
IL N Y A PAS QUE ABBA EN SUEDE, IL Y A AUSSI LE BOIS. 
vive la suède, qui préside l'Europe, vive une architecture écologique, et vive le travail photographique remarquable de Marianne Strom.
à partir du 28 septembre, à la mairie du 3e arrondissement.




[ view entry ] ( 1009 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1429 )
NOVEMBER / THE MONTH OF PHOTOGRAPHY IN PARIS 

Luckily for photographers, videographers, collectors, aficionados and the like, the month of November in Paris celebrates the art of seeing and being seen as immortalized on a one-dimensional surface in black and white or color...during the bi-annual "Mois de la Photo."

In the late 1980s, I became interested in photography as art. My eye was not behind the lens, nor in front of the lens, but just one of those who got a thrill from the end product of the union between the eye and the object of the eye. Tad Beckman of Harvey Mudd College, Claremont, California, describes photography as art in this way: "There are three fundamental components of what we call art. First, is the artist; second, is the medium; and third, is the art work. All three, clearly, are interrelated. The fundamental idea, however, is that the artist produces an art work within a selected medium." He cites many of the photographers whose work you'll have a chance to see this month during the "Mois de la Photo" (read his entire article at www4.hmc.edu)

The 15th edition kicked off October 27th with more than 90 exhibitions, seminars, conferences and films at museums, galleries and other venues all over the city. American photographers have a rather impressive showing.

The Bibliothèque Nationale de France, site Richelieu is showing 320 photographs taken during the 1970s by American photographers (through January 25, 2009), such as Diane Arbus, Mary Ellen Mark, Gary Winogrand, Lewis Baltz and others you'll recognize if you're at all familiar with those behind the lens whose work marked an era.

"L'Art de Lee Miller" at the Jeu de Paume, site Concorde on until January 4, 2009, is well worth a detour. I saw these same beautiful images in San Francisco this past Summer in the showing at the San Francisco Museum of Modern Art (SFMOMA).

If you've never had the pleasure of visiting the Fondation Henri Cartier-Bresson, then now is a good opportunity to see his work along with the work of "Walker Evans, American Photographer" (on until December 21st).

Part of the celebration includes the annual "Paris Photo" Fair opening tomorrow (November 13-16) at the Carrousel du Louvre with about 100 international galleries and the "Salon de la Photo" also opening tomorrow (November 13-17) at the Parc des Expositions, sponsored by the SIPEC (Syndicat des entreprises de l'Image, de la Photo et de la Communication).

So, whether you prefer to have your eyes behind the camera lens or to be the object of the lens, or one of those who just gets a thrill from the end product of the union between the eye and the object of the eye...do not miss the "Mois de la Photo" in Paris and all it has to offer to heighten your visual sense.

FIRST PUBLISHED IN PARLERPARIS BY A. LEEDS

[ view entry ] ( 951 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1126 )
LA SCANDINAVIE A L' HONNEUR DANS LE MARAIS 


Parcours de CERAMIQUE SCANDINAVE
Exposition du 17 octobre au 22 novembre 2008

Vernissage le jeudi 16 octobre à partir de 18h
Nocturne le samedi 18 octobre

La galerie Anders Hus est heureuse de présenter de nombreuses pièces signées de grands designers de la céramique, sorties de chez Rörstrand, Royal Copenhague, ou des ateliers de province de Suède et du Danemark.

Des oeuvres uniques d'artistes contemporains rejoignent l&#146;exposition, celles de Stig Carlsson, et d&#146;Oscar Carserud deux sculpteurs céramistes suédois, qui exposent des &#156;uvres où l&#146;on sent le regard amusé qu&#146;ils portent sur les grands mythes, sur les hommes et leurs bêtes.

Dans le cadre des journées des Métiers d'Art la galerie invite Agnès Debizet, avec une &#156;uvre de cette artiste sculpteur de terre, céramiste, que nous soutenons.
Vous verrez son exposition aux multiples facettes : 62 rue Charlot du 16 au 19 octobre 2008 www.agnesdebizet.com <http://www.agnesdebizet.com/>


Galerie Anders Hus
27 Rue Charlot
75003 Paris

WWW.ANDERSHUS.FR <http://www.ANDERSHUS.FR>


[ view entry ] ( 936 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1073 )
ALWAYS SOMETHING NEW ON RUE CHARLOT! 


[ view entry ] ( 1070 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1171 )
LES ANNÉES GRACE KELLY À L HOTEL DE VILLE DE PARIS À PARTIR DU 10 JUIN 2008 
les années Grace Kelly, Princesse de Monaco à l Hotel de ville de Paris

Après une exposition somptueuse à Monaco pendant l'été 2007, la meme exposition, plus réduite cette fois ci se trouve au cœur de l' hotel de ville de Paris. l 'entrée est gratuite et le succès s'annonce déjà. Sous le commissariat de Frédéric Mitterrand, cette exposition retrace moments et facettes de la vie de Grace Kelly décédée voici plus de 20 ans déja.

De la star hollywoodienne à la Princesse monégasque, itinéraire d’une femme magnifique, au destin exceptionnel. L’exposition se propose d’emmener le visiteur au coeur des souvenirs des «années Grace Kelly, Princesse de Monaco». Une exposition hommage qui feuillette un album photos signé des plus grands noms de la photographie (Howell Conant, Cecil Beaton, Irving Penn…), une exposition qui dévoile la correspondance que Grace Kelly a entretenu avec ses amis d’Hollywood et les grands de ce monde (Jacky Kennedy, Alfred Hitchcock, la Callas, Cary Grant…), une exposition qui présente des objets personnels, une partie de sa garde-robe (dont sa robe de mariage), des bijoux ou encore de nombreux accessoires de mode, comme le célèbre sac Kelly signé Hermès.

Le cinéma, sa première vie, sera largement représenté. Montage d’extraits de ses principaux films, large espace consacré au film d’Alfred Hitchcock, Fenêtre sur Cour, mais aussi séquences de films familiaux tournés par Grace Kelly elle-même et qui permettent d’entrer de plain-pied dans sa vie quotidienne.

Au travers de cette femme disparue trop tôt, c’est toute une époque qui se dessine. Une époque qui veut oublier une seconde guerre mondiale meurtrière. Une époque où une femme, Grace Kelly, quitte son Amérique natale et lui préfère, par amour, la vielle Europe…


[ view entry ] ( 888 views )   |  permalink  |   ( 3 / 1147 )

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 |


>
>